Partager

« Nous demandons la prison à vie pour Victoire Ingabire, » a déclaré le procureur général adjoint, Alphonse Hitiyaremye, devant le tribunal de Kigali où Victoire Ingabire est jugée depuis début septembre. Le verdict devrait être rendu le 29 juin, ont indiqué les juges. Victoire Ingabire avait décidé le 16 avril de boycotter son procès, pour protester contre la décision du tribunal d’écourter l’audition d’un témoin à décharge accusant les autorités rwandaises d’avoir fabriqué des preuves contre elle. L’opposante n’était pas présente à la lecture du réquisitoire mercredi. Présidente des Forces démocratiques unifiées (FDU), formation d’opposition non reconnue par Kigali, Mme Ingabire, incarcérée depuis octobre 2010, est poursuivie pour complicité de terrorisme, propagation de l’idéologie du génocide, sectarisme et divisionnisme, atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, création d’un groupe armé avec l’intention de provoquer la guerre. Au cours du procès, l’accusation a affirmé disposer de preuves de transfert d’argent de Mme Ingabire au profit des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), un mouvement de rébellion hutu rwandais qui multiplie les exactions dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) et que Kigali qualifie de groupe « terroriste ». AFP