Partager

« La malnutrition constitue un problème de santé publique au Mali, même si cela n’est pas reconnu par la population ». Cette déclaration a été faite par Kodji Sissoko, représentant du Directeur régional de la Santé à Ségou, à l’ouverture de l’atelier de formation des médecins du District sanitaire de Baroueli dans le cadre du projet « Prise en charge communautaire de la malnutrition aiguë ».

Du 20 au 23 février 2012, sous l’égide de la Croix-Rouge malienne, en collaboration avec la Croix-Rouge de Belgique, les médecins du District Sanitaire de Baroueli verront renforcer leur capacité de la prise en charge de la malnutrition aigue.

Le 20 février 2012, au Centre Gabriel Cissé de Ségou, Dr Kodji Sissoko a déclaré que la malnutrition constitue un problème de santé publique au Mali, même si la population ne le reconnaît pas. Pour cela, il a estimé qu’il est temps de faire comprendre à la population malienne la nécessité d’être bien nourri. Selon lui, tous les objectifs sanitaires seront difficilement réalisables tant que la population est malnutrie.

Il a salué l’initiative du projet « Prise en charge communautaire de la malnutrition aigue », pour le travail réalisé en deux années d’existence dans le cercle de Baroueli, où les populations sont de plus en plus sensibilisées sur le fléau. Pour sa part, Dr Kanouté, Président du Comité régional de la Croix-Rouge à Ségou, a estimé que la formation permettra aux médecins de brousse de mieux se préparer pour les cas éventuels de prise en charge de la malnutrition aigue dans leur zone d’intervention.

Il a conclu en soutenant : « A la sortie de cette formation, vous allez-vous familiariser avec le protocole national révisé de prise en charge de la malnutrition aigue et aider la Croix- Rouge malienne à atteindre les objectifs du projet « Prise en charge communautaire de la malnutrition aigue dans le district sanitaire de Barouéli
».

Assane Koné

22 Février 2012