Partager

Sous l’égide du président de l’AFDN, Mamadou Ivan Diallo, l’association a tenu à démentir les rumeurs à l’ encontre de son candidat à la présidentielle de 2012, Modibo Sidibé. C’était à travers une conférence de presse, samedi 7 avril 2012 à son siège.

« Notre pays, le Mali, à peine, après avoir célébré le 50ème anniversaire de son indépendance, fait face aujourd’hui à l’un des écueils les plus durs de son existence, de sa vie de jeune République, une des périodes les plus sombres de son parcours démocratique». C’est par ces mots que la conférencière Diarrah Drabo, vice-présidente de l’AFDN, s’est exprimée pour déplorer la situation chaotique traversée par notre pays ces derniers jours.

Le renversement du régime du président Amadou Toumani Touré par la junte militaire avait engendré l’arrestation de certaines personnalités de la République, une pratique dénoncée par l’AFDN. Ces détentions sont injustifiées et « l’AFDN ne comprend pas pourquoi leur candidat Modibo Sidibé, ancien 1er ministre, candidat à la présidentielle 2012, a été détenu à deux reprises par cette junte », a ajouté la conférencière.

Mme Diarrah Drabo a tenu à démentir les rumeurs et tous les « propos malveillants » à l’encontre du candidat de l’AFDN lors des différentes arrestations, notamment sa condition de détention, les urnes avec des bulletins de votes retrouvées chez lui ou à Koulouba, aux nombreux millions et à ses véhicules de campagnes réquisitionnés etc. Pour elle, Modibo Sidibé a été la cible de personnes qui souhaitent nuire à sa réputation d’honnête citoyen intègre.

En ce qui concerne le septentrion de notre pays, la vice-présidente de Faso Den Nyuman a indiqué que l’interruption des institutions constitutionnelles par la junte a permis aux rebelles d’occuper une grande partie du nord de notre pays, les régions de Kidal, Gao et Tombouctou. Solidaire avec ses frères du nord, l’association Faso Den Nyuman a vigoureusement condamné cette partition du Mali par les différents mouvements rebelles. Elle a invité les populations à se mobiliser pour venir en aide aux frères du nord qui vivent une grande détresse par ces intrusions.

Khadydiatou Sanogo

10 Avril 2012