Partager

Les vingt joueurs qui ont remporté la Coupe Amilcar Cabral qui s’est déroulée du 30 novembre au 9 décembre 2007 à Bissau, réclament le reliquat de leurs primes. S’élevant à 18 millions de FCFA, soit 900 000 FCFA par joueur, ce montant représente les primes de qualification en demi-finales (400 000 FCFA par joueur) et en finale (500 000 FCFA par joueur). Seules, les primes de sélection (200 000 FCFA) et de la victoire finale (1 million de FCFA par joueur) ont été payées.

L’équipe nationale senior de football a participé avec brio à la Coupe Amilcar Cabral qui s’est déroulée du 30 novembre au 9 décembre 2007 en Guinée Bissau. A l’issue de cette compétition, l’équipe conduite par Cheick Oumar Koné, a remporté le trophée en battant en finale le Cap Vert sur le score de 2 buts à 1, après avoir éliminé le Sénégal en demi-finale sur le même score (2 buts à 1). Pour arriver à ce stade de la compétition, le Mali avait respectivement battu, au premier tour, la Gambie (2 buts à 0) et la Guinée (2 buts à 1). Les poulains de Cheick Oumar Koné ont enregistré une seule défaite. C’était lors du troisième match de poule face au Cap Vert (1 but à 0).

La victoire du Mali à cette édition de la Coupe Amilcar Cabral a été accueillie comme une fierté pour le football malien. Mais, voilà maintenant plus de deux mois que les joueurs et l’encadrement technique courent derrière le reliquat de leurs primes.

Rappelons que vingt joueurs ont participé à ce tournoi. Il s’agit de Soumeyla Diakité, Ibrahim B Mounkoro, Oumar Sidibé, Drissa Coulibaly, Aboubacar Koné, Abdrahamane Guissé, Boucader D Diallo, Amadou Sidibé, Ousmane Berthé, Soungalo Diakité, Aboubacar Tambadou, Lassana Fané, Bakary Coulibaly, Souleymane Dembélé, Idrissa M.L Traoré, Amadou Diamouténé, Sega Mady Kanté, Adama Sidibé et Moussa Diallo.

Avant le départ de l’équipe à Bissau, le ministère de la Jeunesse et des Sports sous la signature du Secrétaire Général Bréhima Mariko, avait adressé une correspondance au Directeur Administratif et Financier du département lui demandant de prendre toutes les dispositions en vue du paiement des primes. Cette correspondance date du 1er novembre 2007.

Ainsi, chaque joueur devait percevoir 200 000 FCFA comme primes de sélection. Ce qui a été payé. Il était précisé dans cette correspondance que chaque joueur recevra 400 000 FCFA en cas de qualification en demi-finale. L’entraîneur national touchera le double, soit 800 000 FCFA et 650 000 FCFA pour son adjoint. Le Médecin a 500 000 FCFA.

En cas de qualification en finale, chaque joueur aura 500 000 FCFA contre un million FCFA pour l’entraîneur principal et 750 000 FCFA pour son adjoint. Tandis que le médecin se contentera de 600 000 FCFA.

Les primes pour la victoire finale étaient fixées comme suit : un million FCFA pour chaque joueur ; deux millions pour l’entraîneur principal, 1 750 000 FCFA pour son adjoint et 1 500 000 FCFA pour le médecin. Au retour de la Guinée Bissau avec le trophée, le ministère de la Jeunesse et des Sports, à travers la Direction Nationale des Sports, a refusé de prendre ses engagements. Selon des sources bien informées, le ministère des Sports a seulement payé la prime de la victoire finale, c’est-à-dire, un million FCFA pour chaque joueur, deux millions FCFA pour l’entraîneur principal, 1 750 000 FCFA pour l’entraîneur adjoint et 1 500 000 FCFA pour le médecin.

Le département des Sports refuse toujours de payer le reliquat des primes (qualification en demi finale et en finale). On ne sait pas trop pourquoi. Depuis bientôt trois mois, les joueurs courent derrière leurs droits qui s’élèvent à 18 millions de FCFA soit 900 000 FCFA par joueur (400 000 FCFA comme primes de qualification en demi-finale et 500 000 FCFA comme primes en finale). A l’instar des joueurs, les entraîneurs eux aussi et le médecin n’ont pas reçu leurs sous. Pour l’entraîneur principal, en la personne de Cheick Oumar Koné, le reliquat s’élève à 1 800 000 FCFA. Son adjoint et le médecin eux attendent respectivement 1 400 000 FCFA et 1 100 000 FCFA.

Selon des sources concordantes, les joueurs sont prêts à rencontrer le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamane Niang afin qu’ils puissent être dans leurs droits. A défaut, ils sont prêts à marcher sur le ministère des Sports.

Précisons également que le ministère des Sports ne voulait pas payer les salaires de décembre de l’entraîneur national et de son adjoint. Alors que leur contrat courait jusqu’en décembre 2007. Ce n’est que la semaine dernière qu’ils ont reçu leurs salaires. Il s’agit de 500 000 FCFA pour l’entraîneur principal et 400 000 FCFA pour l’entraîneur adjoint.

Equipes nationales de football :
Les entraîneurs des cadets, des juniors et des locaux nommés

L’une des recommandations de la réunion de crise de la Fédération Malienne de Football du jeudi 21 février 2008 était la nomination des entraîneurs des équipes nationales de football. Il s’agit de ceux des cadets, des juniors et des locaux pour le nouveau championnat d’Afrique des nations des locaux.

Le bureau fédéral a choisi, lors de sa réunion du 26 février 2008, les entraîneurs. Ainsi, l’équipe cadette sera désormais dirigée par Nouhoum Diané, entraîneur du Centre Salif Kéïta. Il a comme adjoint Allaye Samassékou qui dispose déjà d’une certaine expérience pour cette catégorie pour avoir conduit l’équipe nationale cadette au tournoi de Nice. Le choix de Nouhoum Diané est tout simplement dicté par son sérieux dans le travail. C’est lui qui avait remplacé Ibrahim Diallo à la tête de cette équipe.

L’entraîneur de l’Association Sportive de Korofina (ASKO) Djibril Dramé, a été nommé entraîneur de l’équipe junior. Il a comme adjoint Mamoutou Kané dit Mouroulé. Ce dernier est l’entraîneur des gardiens des buts de l’équipe nationale senior « les Aigles du Mali ».

La sélection nationale, qui doit participer au nouveau Championnat d’Afrique des Nations des locaux, sera conduite par Cheick Oumar Koné avec comme adjoint Issa Kolon. Cette compétition que la Confédération Africaine de Football (CAF) qui vient d’initier à l’intention des équipes locales, se déroulera en février 2009 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Pour le premier tour des éliminatoires de cette nouvelle compétition, le Mali affrontera probablement le Sénégal, le 3 mai, à Dakar en match-aller et le 17 mai à Bamako, comptant pour le match-retour. Le vainqueur de ce match affrontera le vainqueur du match Guinée-Mauritanie.

Champion’s Leagues : les Blancs de Bamako éliminés

Encore une fois de plus, le Stade Malien de Bamako vient d’être éliminé dès le premier tour de la 12ème édition de la Coupe MTN CAF Champion’s Leagues de football. Après avoir été battu à Bamako sur le score de 2 buts à 1 face au Club d’Agosto d’Angola, le Stade Malien s’est contenté seulement d’un nul vierge face à cette équipe, en match retour joué le vendredi 29 février.

L’élimination des hommes de Mamadou Samaké dit Sam était prévisible pour qui connaît la contre-performance des Blancs de Bamako, depuis le début de la saison. Certains observateurs parlent des joueurs, d’autres estiment que la faute incombe à l’encadrement technique dirigé par Cheick Diallo.

En tout cas, d’après nos informations, Cheick Diallo ne peut plus diriger cette équipe. De retour d’Angola, en principe ce mardi 4 mars, il sera tout simplement remercié de son poste. Pour le moment, le nom de son remplaçant n’a pas été dévoilé.

Alou B HAIDARA

03 Mars 2008.