Partager

Le document devant formaliser le nouveau regroupement politique, conçu pour soutenir ATT à la présidentielle de 2007, dénommé «Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP)» sera signé le dimanche 26 novembre, au Centre international des conférences de Bamako (CICB). Le président de l’ADEMA, Dioncounda Traoré, nous a confirmé cette information, hier, mardi 21 novembre, au siège du parti à Bamako-Coura.

Selon lui, ce sont les formations politiques qui constituent la charpente de cette plate-forme, au nombre d’une dizaine, qui vont apposer leur signature sur le document.

Ensuite, l’ADP sera ouverte à tous ceux qui souhaitent soutenir «Amadou». Seulement voilà : un parti de référence, en l’occurrence le PARENA, l’un des tout premiers rédacteurs de l’Alliance pro-ATT, qui va se mettre en place, sera le grand absent de cette manifestation, annoncée comme grandiose.

La recomposition du paysage politique se dessine. A la demande du président de la République, Amadou Toumani Touré, l’ADEMA et l’URD ont élaboré une plate-forme d’alliance, dénommée : «Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP)». Ce sont ces deux formations politiques qui devraient d’abord la signer avant de la soumettre aux autres formations politiques lilliputiennes qui crient tous les jours leur soutien à ATT.

L’annonce de cette information a frustré le CNID, le MPR, l’US-RDA et les autres qui ont vigoureusement protesté auprès du président de la République. Celui-ci a donc demandé au duo ADEMA-URD de revoir leur copie afin de permettre aux autres de signer en même temps qu’eux.

C’est dans cette optique qu’une réunion a regroupé les chefs de partis à l’hôtel de l’Amitié en début de semaine dernière et il a été convenu de fixer la plate-forme avec la dizaine de formations politiques concernées, le dimanche 26 novembre.

Au cours de cette rencontre, le PARENA était représenté par l’honorable Kaourou Doucouré. Ce dernier, selon plusieurs participants, avait annoncé que le parti du bélier blanc prendra part à la signature du document.

Cependant, du côté de Oulofobougou (siège du PARENA), c’est un autre langage : le PARENA ne sera pas représenté au CICB pour la signature de ce document pro-ATT. Il vient de convoquer son premier congrès extraordinaire pour les 26 et 27 décembre prochain. C’est ce forum qui indiquera au parti de Tiébilé Dramé et de Me Hamidou Diabaté la voie à suivre.

Pour l’instant, ça bout au sein du PARENA. Le débat bat son plein à propos de l’équation où aller ? Avec qui aller. Certains membres du Comité Directeur ont déjà été entrepris par Koulouba afin de mettre Dramé en minorité puisqu’il semble que c’est lui qui est déçu de la collaboration avec ATT qu’il a pourtant toujours soutenu.

Le président de la République arrivera t-il à isoler Tiébilé Dramé dans son propre parti ? En tout cas, au CNID, le ministre N’Diaye Bâh et le premier vice-président du parti, Abdoulaye Diop sont arrivés, avec l’appui d’ATT, à aligner Me Tall sur leur position qui consiste à ne pas présenter un candidat à la présidentielle de 2007. En guise de récompense, l’ancien ministre Diop a été nommé ambassadeur du Mali au Maroc.

L’ADEMA se fonde sur sa conférence nationale de novembre 2005 pour justifier le fait qu’il n’aura pas de candidat à opposer à ATT en 2007. A contrario, il transformera son «soutien politique en soutien électoral pour lui permettre d’avoir un second mandat». Au CNID aussi bien qu’au MPR, les instances habilitées à désigner leurs candidats à la présidentielle ne se sont toujours pas prononcées s’il faut ou pas une candidature interne.

Idem pour les autres partis qui s’apprêtent à signer le dimanche 26 novembre, l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès pour soutenir la candidature d’ATT à la prochaine présidentielle. Fidèle à ses principes, le parti du bélier blanc va interroger ses structures avant de s’engager dans une voie qui pourrait être celle d’ATT.

Mais la Realpolitik voudrait que le PARENA s’éloigne d’un pouvoir de plus en plus impopulaire, incompétent et corrompu. Ce qui est certain, c’est que dimanche prochain, le gendre du président Konaré, convié à la signature de l’alliance pro-ATT sera le grand absent.

Chahana TAKIOU

22 novembre 2006.