Partager


A l’image des maliens de l’intérieur, les maliens de France, d’Espagne et du Portunal se sont rendus dans les urnes le dimanche 29 Avril 2007 pour prendre part au premier tour de l’élection présidentielle. A cet effet, soixante sept (67) bureaux de vote ont été ouverts dans les trois pays dont cinquante cinq (55) en France, onze (11) en Espagne et un (1) à Lisbonne.

De l’avis de tous, le scrutin présidentiel 2007 dans la juridiction s’est déroulé partout avec sérénité et responsabilité.

Seul le taux faible de retrait des cartes électorales restera comme le seul point noir malgré tous les efforts accomplis par l’ensemble des partenaires à savoir l’administration, les partis politiques, les associations et les mandataires des candidats. Le taux de participation en sera le reflet.

Une commission composée des mandataires des candidats et de l’administration, sous la supervision de la commission électorale nationale indépendante (CENI) a centralisé l’ensemble des résultats issus des 67 bureaux de vote avant de les transmettre au Ministère de l’Administration territoriale.

ATT s’impose…

De la manière la plus transparente et sans la moindre protestation c’est ATT qui est largement arrivé en tête.
Ces chiffres sont sans équivoque et traduisent sans ambiguïté la volonté des maliens de la juridiction de Paris de soutenir celui qu’ils considèrent désormais comme un véritable bâtisseur après tant de mensonges et de délations.

Malgré toutes les tentatives d’achat des consciences et des votes de nombre de nos compatriotes de la diaspora, les images de la télévisioon nationale sont arrivées à point nommé pour montrer à tous que le Mali est en réel progrès y compris au plus profond de ses entrailles, et la campagne de proximité de la “plate-forme ATT” est venue rassurer les quelques sceptiques qui hésitaient encore.

Il est impensable de quelqu’un qui brigue la présidence de la République, de croire un seul instant que les maliens de France sont pour lui un héritage familial ou ethnique. Notre héritage commun c’est le Mali lui-même, et personne ne doit perdre de vue que c’est cela qui en fait une Nation.

Paris, le 7 mai 2007
Correspondance particulière

16 mai 2007.