Partager

Alors que les premiers résultats de la présidentielle donnaient le candidat du RPM, Ibrahim Boubacar Keïta dit IBK gagnant dès le 1er tour, le Mali s’acheminerait vers un second tour à en croire différentes sources. Avec moins de 44 points, IBK devra batailler le 11août pour se défaire de son grand rival, Soumaïla Cissé qui aurait recueilli entre 22 et 25% des soufrages. Les deux hommes seraient suivis respectivement par Dramane Dembélé et Modibo Sidibé.

« Le candidat IBK a une avantage confortable sur les autres et si les écarts sont confirmés qu’il n’y aura pas de deuxième tour. Nous en sommes à un tiers du dépouillement sur l’ensemble des résultats. Nous avons déjà des tendances. Un candidat, Ibrahim Boubacar Keïta, dit IBK, a une large avance sur ses concurrents.

Si cette avance est confirmée, il n’y aura pas besoin de deuxième tour, », a annoncé mardi dernier le ministre de l’Administration territoriale et de l’Aménagement du territoire devant des nombreux journalistes. Malheureusement pour le colonel Moussa Sinko Coulibaly dont la démission est réclamée pour être sortie de son rôle, son pronostic aurait été faussé par les résultats provisoires définitifs.

En effet, alors que les premiers résultats de la présidentielle donnaient le candidat du RPM, Ibrahim Boubacar Keïta dit IBK gagnant dès le 1er tour, le Mali s’acheminerait vers un second tour à en croire différentes sources. Avec moins de 44 points, IBK devra batailler le 11aout pour se défaire de son grand rival, Soumaïla Cissé qui aurait recueilli entre 22 et 25% des soufrages. Les deux hommes seraient suivis respectivement par Dramane Dembélé et Modibo Sidibé.

Ces résultats qui étaient attendus hier, ne seront proclamés que ce vendredi, a annoncé hier la présidence malienne sur son compte Twitter. Aucune explication n’a été donnée à ce report, mais un responsable du ministère de l’Administration territoriale joint par l’AFP a affirmé que le «dépouillement» n’était pas «totalement» terminé.

Ce responsable a ajouté que le dépouillement des bulletins était «un travail fastidieux», mais que la loi électorale donnait cinq jours après le scrutin pour proclamer les résultats provisoires et officiels. Le premier tour de la présidentielle s’est déroulé dimanche 28 juillet, et vendredi est donc la date limite à cette proclamation.

Youssouf C

L’Indicateur du Renouveau du 2 Août 2013.