Partager

Député élu à Sikasso, le président de la Convergence pour le développement du Mali (Codem), Housseiny Amion Guindo, sera investi ce dimanche 4 février 2012 par les Partis Unis pour la République (PUR).

Sans avoir participé à l’élection législative de 2007, la Codem, dès sa naissance en 2008, a eu l’adhésion d’au moins cinq (5) députés à l’Assemblée nationale, créant de facto un groupe parlementaire. Les élections communales de 2009 ont accordé au parti une légitimité nationale. Il est brusquement devenu la septième force politique du pays après l’Adéma, l’URD, les indépendants érigés en PDES, le RPM le CNID et le MPR.

Cette ascension peut-elle donner une image présidentiable au président de la Codem ? Les responsables du parti de la quenouille parient sur l’hypothèse. «Nous pouvons citer au moins cinq régions dans lesquelles la Codem peut arriver deuxième pendant les prochaines élections» se réconforte le président du parti.
La forte implantation du parti a d’ailleurs servi au choix de l’honorable Guindo comme candidat des PUR, un regroupement de dix huit partis, à l’élection présidentielle.

Ce choix avait, par ailleurs, amené certains partis à claquer la porte des PUR. Il s’agit notamment de Yèlèma du maire de la commune IV du district de Bamako, Moussa Mara, et de la COPP de Me Mamadou Gakou, qui contestent le charisme du député de 42 ans. Aujourd’hui, Moussa Mara, est lui aussi candidat à l’élection présidentielle alors que l’avocat (candidat pendant les deux précédents quinquennats) a exprimé sa volonté de rallier le camp de l’ancien premier ministre, Modibo Sidibé.

C’est au nom du regroupement politique, les PUR, que le candidat Guindo sera investi ce dimanche 4 février 2012 dans son fief électoral, Sikasso.

Seydou Coulibaly

02 Mars 2012

©AFRIBONE