Partager

Le dirigeant par intérim de la Guinée, le général Sékouba Konaté, a déclaré solennellement jeudi soir qu’il ne soutenait aucun candidat à l’élection présidentielle du 27 juin présentée comme le premier scrutin libre de la Guinée depuis l’indépendance en 1958. »Sur l’honneur, je déclare que nous ne sommes ni concerné par la compétition politique, ni engagé dans la course électorale. Il en sera ainsi jusqu’à la fin du processus de transition en cours. C’est au Guinéens et à eux seuls qu’il revient dans le secret de l’isoloir et de leur conscience de faire le choix du prochain président de la République de Guinée », a-t-il insisté.Il a dit faire cette déclaration pour « couper court à des rumeurs sans fondement qui pourraient entacher la crédibilité des résultats » de l’élection présidentielle.
La Cour suprême en Guinée a retenu les candidatures de 24 civils pour ce scrutin, dont Alpha Condé, les anciens Premiers ministres Cellou Dalein Diallo, François Lonsény Fall, Lansana Kouyaté et Sidya Touré, et Kaba Hadja Saran Daraba, seule femme en lice, ancienne ministre sous le régime du défunt général-président Lansana Conté.AFP.