Partager

L’Union pour la démocratie et le développement (UDD) a tenu le 25 février 2012 à Koutiala sa 8e conférence nationale suivie d’un meeting. Le parti de la Colombe a décidé de soutenir l’Alliance pour la démocratie au Mali/Parti africain pour la solidarité et la justice (Adéma/PASJ) pour une victoire éclatante de Pr. Dioncounda Traoré à l’élection présidentielle de 2012.

L’Adéma/PASJ a eu samedi dernier un partenaire de taille dans la Capitale du coton (Koutiala) pour l’élection présidentielle du 29 avril 2012. Le parti de la Colombe de la paix, l’UDD, a décidé de soutenir Dioncounda Traoré¸ président et candidat de l’Adema/PASJ à l’élection présidentielle dont le 1er tour est prévu le 29 avril 2012.

Cette décision a été prise à l’issue des travaux de la 8e conférence nationale du parti, qui a réuni à Koutiala les délégués de toutes les sections. L’ouverture des travaux était présidée par le président de l’UDD, Tiéman Hubert Coulibaly, en présence des députés, maires et conseillers du parti, de nombreux militants, mais aussi en présence du candidat de l’Adéma en la personne de Dioncounda Traoré accompagné d’une forte délégation comprenant des membres du CE du parti de l’Abeille (emblème de l’Adéma). La salle de conférence du conseil de cercle de Koutiala a refusé du monde pour l’occasion.

Dans son message au « peuple » UDD, Pr. Dioncounda Traoré a revisité les relations d’amitié et de franche collaboration qui ont toujours existé entre les deux formations politiques. « Elles ont toujours partagé ensemble les moments de joie et de peine. Elles ont toujours été ensemble lorsqu’il s’agit de la dignité, de l’honneur du Mali, de la défense de la liberté et de la démocratie », a rappelé le président de l’Adéma/PASJ, de l’Assemblée nationale du Mali qui a conclu que « les deux formations politiques partagent les mêmes valeurs ». Il s’est félicité qu’à travers cette conférence nationale, les deux partis politiques soient parvenus à franchir un nouveau palier dans leurs relations de coopération.

« La tenue de cette 8e conférence nationale, hors de Bamako, à Koutiala, une première depuis la création de l’UDD, n’est pas fortuite », avait auparavant fait remarquer le président de l’UDD, Tiéman H. Coulibaly. C’est l’effort couronné de la section dans sa constance et son travail. M Coulibaly a d’ailleurs souhaité que cet exemple se pérennise au sein du parti, car, a-t-il dit, « le Mali ne se limite pas à Bamako ». A ses dires, la décision de soutenir Dioncounda Traoré émane de la base.

L’UDD est bien implantée dans le cercle de Koutiala. Lors des premières élections libres et démocratiques, elle s’était emparée des 4 sièges des députés à l’Assemblée nationale et du poste de maire dans la Commune urbaine de Koutiala. Présentement, le parti compte deux élus au Parlement, 89 conseillers et détient 6 postes de maire sur les 36 que compte le cercle.

Denis Koné

Sidiki Doumbi

(envoyés spéciaux à Koutiala)

Les Échos du 27 Février 2012