Partager

Des posters de Macky Sall, adversaire du président Abdoulaye Wade au second tour de la présidentielle sénégalaise du 25 mars, sont omniprésents dans la commune de Fatick (ouest), dont Sall est le maire et où sa victoire finale « ne fait l’objet d’aucun doute ». Abdou Diop, tailleur de 30 ans, dit soutenir Sall « non parce qu’il est fils de Fatick mais parce que comme maire, il rassure avec les nombreux chantiers » ouverts dans cette capitale régionale de quelque 30.000 habitants dont les principales activités sont le commerce, l’agriculture et l’exploitation du sel provenant du Sine, affluent du fleuve Saloum. Diop fait référence à un programme spécial d’un coût de plus de 12 milliards FCFA ( initié dans cette commune rurale en vue de la fête de l’indépendance en 2005. Pour Mame Mbacké Ndiaye,une responsable locale du PDS « l’image de Macky s’est bonifiée grâce aux réalisations de l’État dans la commune. Les populations les lui attribuent toutes alors que c’est Wade qui en a eu l’initiative ». AFP.