Partager

Deux personnes ont été tuées lundi à Podor, dans la région de Saint-Louis (nord)) et cinq blessés, dans des violences lors d’une manifestation contre la candidature du président Abdoulaye Wade à la présidentielle de février, a-t-on appris de sources concordantes. Des échauffourées ont opposé des partisans du Mouvement du 23 juin (M23, opposition politique et société civile) qui protestaient contre la candidature de M. Wade et des forces de l’ordre intervenues pour les disperser, faisant sept blessés, dont deux sont décédés à l’hôpital, ont indiqué des témoins, une source policière et une source hospitalière joints depuis la ville de Saint-Louis. Leurs identités nous ont été confirmée par une source policière, qui a indiqué que le jeune manifestant décédé « a été atteint au thorax », sans préciser la nature du projectile. Il est décédé à l’hôpital de Ndioum (environ 40 km à l’est de Podor), où il avait été évacué. Aucune des sources n’a précisé la nature des blessures des victimes. AFP.