Partager


Election américaine, jour J -1. En effet, l’événement ne laisse personne indifférent, à travers le monde. Chez nous, l’élection du futur président des Etats-Unis est un sujet qui est sur toutes les lèvres. Depuis les salons les plus huppés jusqu’aux plus modestes lieux de rencontre en passant par les «Grins» (aires de causeries entre amis) de la capitale, chacun y va, avec ses pronostics, ses analyses, ses calculs et appréhensions.

Pour en savoir davantage, L’Aube a rencontré des citoyens maliens. Ils sont : professeur d’université, journaliste, cadre d’entreprise, diplomate, ou encore leaders d’associations qui se prononcent, sur l’événement. Tous souhaitent l’arrivée de Barak Obama, demain, 4 novembre 2008, à la Maison blanche. Lisez :

Cheïbane COULIBALY, Professeur d’université, directeur de recherches et membre de l’académie royale des sciences de Belgique

« Ces élections sont aujourd’hui suivies par tout le monde. Parce que d’abord les Etats-Unis sont la première puissance du monde, ce qui fait que l’élection présidentielle là bas va forcement influencer la vie des autres pays ; Mais, également, on a une situation exceptionnelle, en raison du fait que c’est la première fois qu’un afro-américain a la chance véritablement de devenir président des USA. Ce qui est une situation inédite.

Indépendamment des questions raciales, je pense que Barak Obama est quand même le meilleur candidat. Parce qu’il a apporté les réponses les plus intéressantes et les plus convaincantes aux problèmes qui se posent aujourd’hui. Je n’ai rien contre Mc Cain qui est aussi un héro. Mais je ne pense pas qu’il puisse faire face à la situation du monde aujourd’hui qui est très complexe. Il a choisi de continuer une politique qui est l’enlisement des Etats-Unis dans des problèmes tels qu’en Afghanistan, en Irak. Barak Obama propose une nouvelle solution.

Il dispose d’un certains nombre d’atouts. Le premier, c’est certainement son charisme, sa jeunesse et il est très brillant. Le deuxième atout de Barak, même si certains pensent que ça peut jouer contre lui, c’est qu’il est un noir. Ce qui fait qu’il incarne le changement à tous les niveaux par les propositions de solutions, son charisme, son look… ».

Adam THIAM, Journaliste

Comme tout le monde en Afrique et même dans le monde, je suis d’assez près l’élection présidentielle américaine. Et comme tout le monde, je voyais à cette élection un double enjeu. Le premier : est-ce qu’un métis de première génération dont le père vient d’une contrée obscure du Kenya pouvait battre Hillary Clinton aux primaires.

Le second : est-ce que l’Amérique, en dépit de l’avance confortable de Obama élirait à sa tête un président qui a tout de même le sang noir. Il y a d’autres centres d’intérêt tels que les stratégies de campagne des uns et des autres et bien sûr l’argent, les montants mirobolants qui sont annoncés, par exemple 150 millions de dollars pour Obama, rien que le mois dernier.

Entre les deux candidats, sans aucune hésitation, ma préférence va à Obama. D’abord parce que je suis plus proche de la sensibilité démocrate que républicaine. Ensuite, je ne peux m’empêcher de le considérer comme un des nôtres, c’est-à-dire un africain, même si sa culture est essentiellement américaine.

Pour tout cela, je me dis qu’il sera plus sensible au problème de l’iniquité des règles commerciales mondiales, parce que son grand père, probablement, a travaillé dans les plantations de thé de Kisumu, et qu’Obama perçoit mieux que son adversaire la tragédie des petits producteurs africains. Ceci dit, je ne me fais pas beaucoup d’illusions. L’Amérique a ses problèmes et c’est d’abord eux qu’un président américain doit et va régler.

Si Obama s’occupe du problème israélo-palestinien avec le souci d’objectivité et de justice qu’il faut, alors il aura rendu un grand service à l’humanité. S’il amène les USA à adhérer aux accords de Kyoto et à la CPI, il aura fait ce qu’aucun de ses prédécesseurs n’a pu faire. Je lui souhaite vraiment d’être élu et de réussir à traduire son slogan « Changer l’Amérique ».

Amadou Moustapha DIOP, directeur associé de DFA- communication
Je suis la campagne américaine comme tout le monde. D’ailleurs, on n’a pas tellement le choix. Parce que l’opinion internationale est aujourd’hui focalisée sur ces élections comme si le destin de l’humanité était lié à ça.

Comme tous les africains, je pense que la seule chose qui nous oriente vers Barak Obama c’est peut être la couleur, c’est un noir, métis. Nous pensons que le seul changement qu’il y aura aux USA, c’est que pour une fois, un noir américain type devient président des Etats-Unis.

Donc ça c’est un point de satisfaction pour nous, par ce que ça montre une évolution de la société africaine. Mais, ce qui me fait un peu peur, c’est que nous sommes entrain de rêver. Tout le monde pense que c’est un noir qui va être président des Etats Unis; moi je pense sincèrement que Barak Obama est un américain, il ne faut pas qu’on se leurre.

Par ce que pour être président des Etats-Unis, il faut avoir prouvé son américanité au plus haut niveau. Donc il n’y a pas l’ombre d’un doute, c’est un américain qui roulera pour l’Amérique.

Donc, tous ceux qui, comme nous, sont entrain de rêver en pensant que c’est un président noir très modeste qui est entrain d’arriver, risqueront d’être déçus. D’ailleurs pour le cas Barak, il va essayer de démontrer que c’est parce qu’il est noir qu’il va accorder un certain privilège à l’Afrique.

Autant je pense que Mc Cain, si il est élu, va rester lui même vis à vis de l’Afrique, autant Barak s’il est élu risque de provoquer l’effet contraire. Mais je reste, toutefois heureux qu’un homme blanc type américain, écossais d’origine ne soit pas président des Etats-Unis, c’est déjà un point positif.

Mohamed Pathé DIARRA, cadre des affaires étrangères

« Nous suivons les campagnes des élections américaines depuis l’étape de l’investiture jusqu’à maintenant. Je ne suis pas les opinions de manière générale, mais je peux déjà vous dire que mon candidat est Obama. J’ai une certaine conviction quant à sa victoire. Il y a un certain nombre d’atouts qui militent en sa faveur. Il s’agit par exemple de sa jeunesse, du fait qu’il est innovateur et surtout de son grand dynamisme. Je pense qu’avec la politique d’Obama, le monde en général et les USA en particulier connaitront un changement assez positif. Car nous avons fait le constat que depuis l’arrivée au pouvoir des républicains avec Georges Bush, le monde est devenu de plus en plus instable. Et j’espère que le changement promis par Obama sera réel ».


Mme Bengaly, Hawa GUINDO, membre de la coordination des associations et ONG féminines du Mali (Cafo)

Je suis avec beaucoup d’intérêt la campagne pour les élections présidentielles américaines. Je dois vous dire que je suis particulièrement contente que Barack Obama ait la faveur des sondages actuellement.

En tant que femme noire, malienne et africaine, je supporte sa candidature et, je sais que s’il lui arrive d’être élu président, ce sera non pas par simple cadeau mais en raison du fait que l’homme est un grand intellectuel. Je connais l’Université d’où il a fait ses études, lui et sa femme et je sais que c’est un grand intellectuel. Je suis persuadée que s’il est élu, il apportera un changement positif aux Etats-Unis.

Abdoulfata CISSE, Professeur d’enseignement supérieur

Effectivement, comme beaucoup de Maliens et d’Africains, je suis avec un grand intérêt le duel entre Obama et John Mc Cain. Je dois dire que vu les crises et surtout l’impasse dans lequel la gestion des républicains a mis le monde aujourd’hui, le meilleur choix qui s’offre aux électeurs américains, est à mon avis, celui du candidat Barak Obama. L’homme a une bonne vision en matière de politique extérieure et incarne le changement dont le monde a beaucoup plus besoin aujourd’hui pour retrouver une certaine stabilité.

Mohamed KIMBIRI, membre du Haut conseil islamique

J’ai toujours suivi avec intérêt les élections américaines. Par exemple lors des élections qui ont porté Bush au pouvoir j’ai été même aux USA où j’ai suivi leur débat télévisé. Je crois que par rapport à ces élections, cette fois ci ma préférence va vers les démocrates. Par ce que du point de vue politique extérieure les démocrates ne sont pas interventionnistes comme les républicains.

Durant les huit ans de Bush partout au monde, c’est la guerre, partout ce sont des interventions musclées ; et même récemment un pays souverain comme la Syrie a subi des attaques sur son territoire. Mais, comme ce sont les Etats-Unis qui le font, c’est le mutisme total, le silence complice et coupable de la communauté internationale. Parce que si c’était un autre pays qui se comportait de la sorte ç’allait être le haro.

Voyez-vous l’autre jour seulement ils ont intervenu sur le territoire Syrien tuant des gens impunément sans que personne ne lève le petit doigt. Donc, une telle formation, un tel regroupement ne mérite pas d’être reconduit au pouvoir. Aujourd’hui, la politique américaine doit changer, et nous avons besoin des démocrates pour qu’il ait plus d’accalmie dans le monde et, personnellement je pense que Obama incarne aujourd’hui ce changement d’abord par rapport à la politique extérieure.

On se rappelle de sa déclaration dans laquelle il disait que s’il est élu président la première chose qu’il fera ce sera le retrait des troupes américaines d’Irak. Et il a défendu cette position pendant toute sa campagne électorale.

Je pense qu’en se limitant seulement à cela, c’est un grand pas. Aujourd’hui nous voulons la paix, le monde a beaucoup besoin de la paix. Nous voulons que Bush et sa clique de va t-en guerre s’en aillent. On n’a plus besoin d’eux. Pour que le monde soit pacifié, nous voulons que Obama soit élu président des Etats-Unis d’Amériques.

Dramane TRAORE, membre de la fédération pour la paix mondiale
Bien sûr que je suis avec grand intérêt les campagnes électorales qui se déroulent actuellement aux Etats-Unis. Ma conviction est que ce sont des élections d’autant plus importantes que leurs issues auront forcément une incidence sur les USA et l’ordre mondial.

Je pense que nous avons tous retenu de la gestion des républicains, en tout cas des deux mandats de Georges Bush, c’est la violence et surtout les crises créées souvent de toute pièce pour fragiliser certains Etats dont la seule erreur est de ne pas partager leur politique.

C’est pourquoi vous comprenez que, comme bien de personnes, éprises de paix et de justice, souhaitent que ces élections américaines aboutissent sur une défaite des républicains. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, je soutiens autant que je le peux le candidat Obama qui représente pour nous une chance, une alternative pour la paix au monde.

Je suis sûr qu’avec ses propositions de solutions, Obama pourra pacifier le monde et même trouver la solution au problème d’intégrisme religieux qui est purement un manque de communication. Avec Obama, le dialogue pourra être établi entre les Etats. Ce qui permettra au monde et aux USA de renouer avec la paix et la stabilité.


Propos recueillis par

Oumar Diamoye

03 Novembre 2008