Partager

En allant rencontrer l’un de ses « enfants fâchés » en l’occurrence l’Asma-CFP, l’Adéma-Pasj ne semble pas faire cavalier seul à la prochaine joute présidentielle.

En annonçant leur départ d’Ensemble pour le Mali (EPM), les responsables de l’Alliance pour la solidarité au Mali- Convergence des forces patriotiques (Asma-CFP) et ceux de l’Adéma-Pasj auraient pris la décision au préalable de regarder dans la même direction.

Ils viennent de décider d’avoir des décisions communes. Ils sont donc prêts à cheminer ensemble. Cette volonté a conduit les as de la Ruche au siège du parti Asma-CFP où ils ont été accueillis par Soumeylou Boubèye Maïga. Le Tigre a exprimé sa satisfaction surtout lorsqu’on sait que ce dernier a besoin d’électorat et qui est un homme politique bien averti. Il n’ignore pas que « tous les moyens sont bons lorsqu’ils sont efficaces.

La délégation de la Ruche était conduite par Tiémoko Sangaré, ancien ministre des Mines et de la Défense sous le gouvernement d’IBK. La Ruche est en train de renouer avec sa vieille habitude, celle de chercher à aider un autre candidat au détriment d’une candidature interne.

L’Asma-CFP étant un parti dérivé de l’Adéma-Pasj, la mère et la fille se retrouvent. C’est une bonne chose de s’allier à un autre parti pour conquérir le pouvoir. Mais il est grand temps pour les abeilles d’organiser la Ruche pour briller sur la scène politique malienne.

Bazoumana KANE

Source: L’Alerte