Partager

« Dans un message audio, publié sur les groupes whatsapp, le JNIM (Nusrat al Islam wal Muslimin-Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans) met en garde les groupes signataires (de l’accord pour la paix) contre toute participation au MOC (Mécanisme opérationnel de coordination) et aux élections présidentielles prévues le 29 juillet 2018. (Source twitter @Walid6519). ​Pour mémoire, les soldats maliens sécuriseront les centres de vote notamment au nord du pays, ils seront accompagnés par le Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC), qui regroupe militaires et anciens combattants des groupes signataires de l’accord pour la paix.​ » (Source: Commission nationale de sécurité pour les élections). Le JNIM (Nusrat al Islam wal Muslimin-Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans), organisation liée à Al Qaïda, a revendiqué l’attaque fin juin contre la force conjointe du G5 Sahel à Sévaré, et celle début juillet contre la force Barkhane à Gao
(Source: Francoise Wasservogel).
Le Républicain du 17 Juillet 2018