Partager

Le Chérif de Nioro du Sahel, Mohamed Bouillé Haïdara, a révélé publiquement le vendredi dernier le candidat du Mouvement Sabati-2012. Il s’agit du candidat du RPM, Ibrahim Boubacar Kéita. Il a mis à la poche en déboursant 100 millions de F CFA pour son candidat.

Pour faire élire le président du RPM, Ibrahim Boubacar Kéita à la magistrature suprême du Mali, le Chérif de Nioro a débloqué vendredi la somme de 100 millions de F CFA. Il a également invité les militants hamallistes, les militants de Sabati-2012 et tous qui désirent se joindre à eux de voter pour le candidat IBK, le dimanche 28 juillet 2013.

Après plusieurs semaines de tractations, les jeunes du Mouvement Sabati-2012 ont finalement porté leur choix sur le candidat du RPM, Ibrahim Boubacar Kéita, à la présidentielle de juillet 2013. Le nom du candidat a été révélé publiquement le vendredi dernier à Nioro du Sahel par le Chérif Bouillé Haïdara dans sa zawiya.

Selon le Chérif, ce choix ne cache aucun intérêt particulier. Seulement après avoir étudié et examiné les différents projets de société des candidats à la présidentielle, le candidat du RPM est apparu comme le meilleur, qui est en mesure d’opérer le changement attendu par les Maliens.

Pour joindre l’acte à la parole Chérif de Nioro a mis en jeu 100 millions de F CFA pour battre campagne pour IBK. Ce montant est à la disposition des hamallistes et du Mouvement Sabati-2012 pour faire la campagne afin qu’IBK soit élu dès le 1er tour de la présidentielle.

Selon le président du Mouvement Sabati-2012, Moussa Boubacar Bah, le choix porté sur IBK a été fait sur la base de certains critères notamment son poids politique, la prise en compte du mémorandum de Sabati-2012, sa rigueur dans le travail, etc. Il a lancé un appel au candidat du RPM d’avoir une large ouverture politique à l’endroit de tous ceux et toutes celles qui désirent l’accompagner dans la réalisation de ces objectifs.

Il l’a invité à mettre en œuvre les dispositions du mémorandum de Sabati-2012 ; à impliquer toutes les couches politiques et de la société civile indispensables pour le changement, à instaurer une justice équitable pour tous.

Le président a aussi demandé à tous les militants du Mouvement Sabati-2012, à tous les hamallistes ainsi qu’à tous les citoyens maliens à ne ménager aucun effort afin d’élire le candidat Ibrahim Boubacar Kéita dès le 1er tour de l’élection présidentielle du 28 juillet 2013.

Ben Dao, envoyé spécial

L’Indicateur du Renouveau du 22 Juillet 2013.