Partager

En sa qualité de Président du RPM et de candidat à l’élection présidentielle du 28 juillet 2013, Ibrahim Boubacar Keita a signé le 14 juin 2013, le code de bonne conduite, au cours d’une cérémonie, certes modeste, mais pleine de signification, à sa résidence de Sébénikoro.

Absent du pays au moment où le NDI organisait le 4 juillet 2013, la cérémonie officielle de signature du code de bonne conduite des partis politiques et des candidats aux diverses consultations électorales au Mali, Ibrahim Boubacar Keita, Président du RPM et candidat à l’élection présidentielle du 28 juillet 2013, a signé le document le 14 juin 2013.

En présence de son directeur de campagne et du Directeur résident du NDI, accompagné par ses plus proches collaborateurs, Ibrahim Boubacar Keita a apposé sa signature sur le code de bonne conduite. « Qu’il serve à son objet », a déclaré Ibrahim Boubacar Keita, qui a indiqué que plaise à dieu que nous allions à des élections apaisées comme souhaité par tous.

« Il ne faut pas signer le code de bonne conduite en guise de formalité, il faut que nous agissons tous pour que les élections soient apaisées », a-t-il ajouté. Avant de faire remarquer que des codes ont été signés au Mali lors d’élections passées et n’ont pas totalement donné les résultats escomptés. Mais, qu’à cela ne tienne, IBK pense que les maliens ont une bonne opportunité pour mettre le Mali et son intérêt au dessus de tout. « Ayons pitié du Mali, pensons au Mali et au Mali », a-t-il conclu. Mais, auparavent, Dr Badié Hima, Directeur résident du NDI, a fait une présentation succincte du processus qui a abouti à l’élaboration du code de bonne conduite.

Assane Koné

Le Républicain du 17 Juin 2013.


Meeting du BN/UJ/RPM : Les jeunes promettent la victoire à IBK dès le premier tour

L’union du bureau national des jeunes du parti du Rassemblement pour le Mali (BN/UJ /RPM) a promis la victoire à Ibrahim Boubacar Keïta, président du RPM, dès le premier tour de la présidentielle du 28 juillet 2013. L’annonce a été faite par Moussa Timbiné, président de l’union des jeunes, le samedi 15 juin 2015 à la pyramide du Souvenir de Bamako.

Moussa Timbiné a campé le décor dès l’ouverture des travaux, en expliquant dans son allocution qu’il est temps de passer à l’action. Il a souligné que la mission assignée aux jeunes du RPM est de remporter la présidentielle dès le soir du 28 juillet prochain. Pour répondre aux inspirations du peuple, IBK est l’homme de la situation, a-t-il fait savoir.

Le président du bureau national de l’union des jeunes du RPM a indiqué que la présidentielle du 28 juillet coïncide avec une situation particulière que traverse notre pays.

Par ailleurs, en plus de l’adoption du fichier biométrique, M. Timbiné met en garde les protagonistes sur la sécurisation du vote.

Il a appelé les militants à se mettre au travail pour faire face à la situation qui pointe à l’horizon au moment du vote. A cet égard, il a évoqué le cas de l’hivernage et le mois de carême. Sur le premier point, il s’agit de sensibiliser les paysans pour qu’ils aillent voter le jour du scrutin.

Pour finir, Moussa Timbiné a noté que le RPM a choisi le stade du 26 mars de Bamako pour donner le ton lors du lancement de la campagne du RPM prévu le 7 juillet 2013.

En prélude à l’allocution de Moussa Timbiné, président du bureau national Uj/RPM, on a procédé à la présentation des secrétaires généraux des 6 communes du district de Bamako.

Yacouba TANGARA

Le Prétoire du 17 Juin 2013


IBK lors de la signature du Code de bonne conduite : «J’invite tous les signataires à faire honneur au Mali»

La crédibilité d’une élection démocratique repose sur l’engagement des parties prenantes à œuvrer au bon déroulement de l’ensemble du processus électoral et à rejeter toute initiative visant à le perturber ou à le bloquer. Les divergences de points de vue et d’options pour la gestion de la société ainsi que les enjeux d’une élection particulière ne doivent pas être de nature à mettre en danger la paix, l’unité nationale et la cohésion sociale.

Conscients du rôle historique dans l’enracinement de la culture démocratique au Mali et conscients de leur influence sur l’opinion publique nationale et de leur responsabilité dans la préservation de la cohésion nationale et de la paix sociale les partis, groupements politiques et candidats participant aux élections au Mali ont décidé de signer librement le Code de bonne conduite. Après la signature du Code par une quarantaine de partis et tous les candidats potentiels aux élections présidentielles, le président du Rassemblement pour le Mali (RPM), Ibrahim Boubacar Kéïta a signé le Code le samedi 15 juin à son domicile.

Après la signature, il a déclaré : «C’est avec une grande satisfaction que je viens de signer de document. J’invite tous les signataires à faire honneur au Mali et que ces signatures ne soient pas une simple formalité. Il faut que cela soit un fondateur d’un esprit nouveau. Des codes ont été signés par le passé dont le sort n’a pas été pas eu un dénouement heureux. Souhaitons que cette fois-ci soit la bonne et qu’enfin nous prenions un nouveau départ dans tous les domaines» .

Bandiougou DIABATE

L’Indépendant du 17 Juin 2013.