Partager

Dans le cadre de la présidentielle de juillet 2013, une nouvelle alliance électorale a vu le jour le Samedi 6 juillet 2013, pour soutenir la candidature de Ibrahim Boubacar Keita.

Le centre international de conférence de Bamako (CICB) a abrité le 6 juillet 2013, la cérémonie de signature d’un protocole d’alliance politique qui marque l’arrivée de 17 formations politiques dans la bataille pour hisser IBK sur le fauteuil de Koulouba. En présence d’IBK, le candidat du regroupement IBK 2012, les présidents des 17 partis politiques ont apposé leur signature sur le document d’accord. « Notre coalition est une coalition pour le Mali », a déclaré Ibrahim Boubacar Keita. Avant de dire qu’il envisage l’avenir comme une nouvelle transition. « Elle sera rude et nous ne tolérerons aucune dérive par rapport à la chose publique », a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter qu’ils ne viennent que pour servir le Mali. « La souveraineté du Mali sera la prunelle de nos yeux. Elle n’est pas négociable. Quelques soient les amitiés que nous pouvons avoir, ce sera le Mali d’abord », a-t-il martelé. Avant de dire « tout entier tendu vers le Mali, lui seul sera notre soucis quotidien. Cet engagement, inchalah, je le tiendrai », a-t-il conclu. Au nom de tous les partis politiques et de toutes les associations, signataires de la plate forme d’alliance, Soumeylou Boubeye Maiga a indiqué que les défis auxquels le Mali est confronté, les a conduit à porter leur confiance sur IBK, afin qu’il soit leur porte drapeau. « Nous avons estimé que IBK peut rassembler tous les maliens dans leurs itinéraires pour mettre le Mali au dessus de tout », a-t-il indiqué. Avant de répéter : « Le Mali d’abord, le Mali avant tout ».

Par cette alliance, Soumeylou Boubeye Maiga dira que la nouvelle alliance s’est fixée un objectif d’au moins 500 milles voix dans le District de Bamako. « IBK n’est plus le candidat du RPM, et demain, il sera le président du Mali », a-t-il indiqué. Convaincu qu’IBK est un choix du cœur et de raison, Soumeylou Boubeye Maiga a invité toutes les formations politiques à se mettre ensemble pour reconstruire le Mali autour d’IBK, la victoire étant certaine. « Nous ferons tout pour gagner au premier tour », a-t-il conclu.

Les partis signataires sont notamment l’Alliance pour la solidarité au Mali (ASMA-CFP), le Rassemblement pour le Mali (RPM), l’Union pour la démocratie et le développement (UDD), le Mouvement pour un nouveau Mali (MOPAM), la Synergie pour un nouveau Mali (SYNOUMA), Regroupement IBK- Mali 2012, le Rassemblement pour le développement et la solidarité (RDS), le Rassemblement pour la démocratie et le Progrès (RDP), le Parti Social-démocrate Africain (PSDA), l’Alliance pour la démocratie et la Paix- Mali BA (ADP-Mali BA, le Rassemblement pour la Justice Sociale (RJS), le Parti Humaniste, l’Alliance pour la promotion et le développement du Mali Equité (APDM-EQUITE), le Rassemblement Malien pour le Travail RAMAT, le Mouvement national pour le Développement (MONADE), le Parti pour le développement et la Société(PDS) et l’Union des Patriotes Pour le renouveau (UPR).

Assane Koné

09 Juillet 2013