Partager

Les membres du bureau national de l’union pour la démocratie et l’Alternance ont choisi la ville des rails pour procéder, le dimanche 07 juillet 2013, au lancement officiel de la campagne présidentielle du candidat Cheick Keita. Un lieu hautement symbolique pour le candidat et les militants de l’UDA. « C’est par ce qu’il est natif d’ici », déclare les uns et les autres. En présence des membres du bureau national, des représentants de villes de Kayes, les délégués de l’intérieur et de l’extérieur. C’était dans la grande salle Massa Makan Diabaté.

L’ouverture officielle de la campagne présidentielle a fait des échos partout au Mali. Et la région de Kayes n’est pas restée en marge de cette ouverture, par le fait qu’ils sont venus des quatre coins du Mali, de l’extérieur (des associations, des organisations socioprofessionnels, des représentants des chefs de village de Kayes), pour magnifier leur soutien indéfectible à leur candidat pour l’élection présidentielle, ami, collègue, collaborateur, Cheick Keita. Après la prestation des cantatrices traditionnelles, du représentant des Kouyaté, du groupe de RAP.

Au cours de son allocution le vice président de l’UDA, Dr Abdoul Karim Simaga, s’est adressé à la jeunesse malienne en particulier celle de Kayes pour qu’il y ait une forte mobilisation durant cette période électorale. « Mobilisons nous pour un Mali de liberté, de justice, de santé. Un Mali débarrassé de l’humiliation, de la domination, de l’injustice, de l’ignorance», a-t-il signalé, avant d’ajouter que cela est possible avec le candidat de l’UDA, Cheick Keita. « Ayez confiance en vous.

Ayez confiance à notre candidat, la victoire sera à nous. », a-t-il insisté auprès des militants et sympathisants. Après avoir remercié le secrétariat national du jeune parti pour avoir confier à la région de Kayes, l’organisation du lancement officiel de la campagne, Vieux Zan Samaké, fera savoir que la concrétisation de leur jeune parti avait constitué dès l’origine un formidable défi autant dans l’idée, la conception que dans sa mise en œuvre.

En s’adressant à la jeunesse kaysiènne, il dira que la stratégie la plus sûre et concrète pour honorer leur candidat au soir du 28 juillet est le retrait des cartes. Pour le représentant de la cellule UDA France, Ousmane Diarra, il a déclaré que leur présence au près des maliens, était leur souhait mais qu’en ces temps de crise et de refondation de la société malienne, qu’ils ont tenu à adresser ces quelques mots de soutien, d’engagement et de loyauté à l’Union Démocratique et l’Alternance, à son président.

Après l’intervention des membres du parti au poigné fermé, c’était au tour du candidat de s’adresser à la population de Kayes, au cours de son allocution, le candidat de l’UDA Cheick Keita a remercié tous ceux qui se sont déplacés pour cette cérémonie avant d’entrée dans le vif du sujet.

Il fera savoir aux kaysiens qu’il est venu pour leur annoncé qu’il compte briguer la magistrature suprême. «Je l’ai fais tout en fondant mon espoir sur vous et vous êtes mon espoir », a-t-il souligné. Selon Cheick Keita beaucoup de candidats ont évoqué leurs projets de sociétés mais qu’on ne peut pas être candidat sans pour autant, se charger des secteurs tels que: l’agriculture, l’industrie, la santé, la sécurité, l’enseignement, l’emploi…

En parlant de la décentralisation, il dira que la région de Kayes est la plus avancée en ce qui concerne l’application de ce système grâce aux multiples réalisations des maliens de l’extérieur dans leurs villages respectifs. Concernant, l’emploi, le candidat compte valoriser le petit métier en impliquant d’avantage les jeunes et surtout les femmes, en renforçant les centres d’apprentissages de métier. Pour conclure, en bon croyant, il dira «Que Dieu donne le pouvoir à celle ou celui qui pourrait faire le bonheur des maliens ».

Ousmane Baba Dramé

Envoyé spécial à Kayes

09 Juillet 2013.