Partager

Dans le cadre de sa visite le dimanche dernier à Bougouni où il a présidé la cérémonie d’ouverture de la conférence régionale des sections Adema de Sikasso, le candidat du parti Africain pour la démocratie, la solidarité et la justice (Adema Pasj), Pr. Dioncounda Traoré, a tenu le 11 mars 2012 un meeting à l’intention des militants de son parti sur le terrain municipal de Bougouni. Ordre du jour: s’enquérir des préoccupations des femmes en vue de les mettre en ordre de bataille pour les échéances électorales de 2012.

Pour la circonstance, le comité d’organisation a réussi un coup de maître à travers une grande mobilisation des militants du parti venus en masse de toutes les sections de Sikasso. La rencontre a été introduite par des interventions des responsables locaux du parti qui ont promis au candidat de ne ménager aucun effort pour mobiliser en sa faveur lors de la prochaine campagne électorale.

Pour le secrétaire général de la section Adema de Bougouni, Pr. Tiémoko Sangaré, les militants de l’Adema à Bougouni croient aujourd’hui dur comme fer à l’élection de leur candidat le 8 juin prochain. Pour lui, la section de Bougouni est aujourd’hui en ordre de bataille. Les résultats enregistrés par la section témoignent à suffisance de ses moyens à honorer cet engagement. « Il y’a quelques années, l’Adema ne comptait qu’un seul député à Bougouni, mais, aujourd’hui, grâce aux efforts des militants et au soutien des autres sections du parti dans la région, nous en sommes à 4 députés », a expliqué le secrétaire général. Avant d’ajouter que la coordination régionale de Sikasso s’attèlera à faire un score de 70% lors de la présidentielle d’avril prochain.

Par ailleurs, il a assuré le candidat d’œuvrer dur avec l’ensemble de ses collègues pour faire de Sikasso la capitale de l’Adema à travers la consolidation des organes de base. Auparavant, une minute de silence avait été décrété par le secrétaire général en la mémoire de tous les soldats maliens tombés sur le champ de l’honneur en défendant la patrie. Prenant la parole, le président de la section de Sikasso, Abdoulaye Dembélé a incité les militants du parti à se tenir bon pour la campagne d’avril prochain. « Le temps des discours est résolu, 2012 est à nos portes, mobilisons nous pour élire notre candidat à Koulouba », a-t-il martelé.

Se prononçant sur la santé de l’Adema à Sikasso, il dit que le parti dispose aujourd’hui dans cette région de 55 maires sur les 147 à Sikasso, 4 présidents de conseil de cercle sur 7 et plus de 667 conseillers municipaux. « Ces résultats bien que élogieux et encouragent ne doivent pas nous faire oublier l’enjeu des élections générales de 2012», a indiqué le secrétaire général.

La main tendue des femmes de Bougouni …

Pour arpenter les marches de Koulouba, le candidat du parti Africain pour la solidarité et la justice entend faire des femmes du Mali son cheval de bataille. Pour concrétiser ce dessein qui donne des vestiges, le candidat a également profité de son séjour à Bougouni pour partager ses ambitions avec les femmes de Bougouni et solliciter leur soutien. Cet appel du candidat, a été bien accueilli par le porte-parole des femmes qui a accepté la main tendue de Dioncounda Traoré. « Au nom de toutes les femmes de Bougouni, je vous promet de tout mettre en oeuvre en vue de vous élire dès le premier tour de l’élection présidentielle ». Par ailleurs, elle a demandé à Dioncounda Traoré de travailler dans le sens du respecter des droits des femmes après son élection à Koulouba.

« Je suis heureux de constater que l’unité et la mobilisation règnent à Bougouni. Une fois à Koulouba, nous nous souviendrons de vos attentes… » a déclaré Dioncounda Traoré.

Youssouf Z Kéita

Envoyé Spécial

Le 15 Mars 2012