Partager

Après la réélection du président de la République, Amadou Toumani Touré, toute la classe politique malienne a désormais les yeux braqués sur l’avenir politique de notre pays. C’est pour dire qu’aujourd’hui tous les partis se préparent pour effectuer un bon score aux élections communales de 2009 qui s’annoncent déjà très dures.

Force est de constater également que les grands partis politiques sont en train de tout mettre en oeuvre pour mieux s’implanter sur toute l’étendue du territoire national.


L’ADEMA, L’URD et le RPM se positionnent

Ainsi, les partis tels que l’ADEMA-PASJ (Parti Africain pour la Solidarité et la Justice), l’Union pour la République et la Démocratie (URD) et le Rassemblement Pour le Mali (RPM) mettent de la vapeur ces temps-ci, à la conquête ou reconquête de l’électorat.

Dans ce sens, leurs leaders sont en train d’entreprendre plusieurs tournées sur le terrain soit de façon ouverte, soit discrètement. Le plus important pour eux, c’est d’attirer le maximum de cadres et militants dans la perspective des prochaines élections, les communales d’abord, ensuite les élections générales de 2012, en particulier la présidentielle.

En plus de ces forces de l’échiquier politique, d’autres sont à pied d’œuvre, chacun à sa façon. Pourtant loin de là, car l’élection, dit-on, n’est pas une course de vitesse mais une course de fond. Donc, il est facile de comprendre que les partis politiques au Mali ne sont plus jugés par ce qu’ils sont mais par ce qu’ils font.

Des supputations

En effet, au Mali, les gens ne cessent de faire des supputations sur les candidatures pour les échéances électorales de 2012. Certains pensent déjà à l’ancien Premier ministre sous la transition M. Soumana Sacko, on parle également d’une ambitieuse candidature de l’actuel Premier ministre car, le pouvoir c’est comme une sauce délicieuse, plus on la goûte, plus elle est délicieuse.

Par ailleurs d’autres murmurent le retour énergique d’Alpha Oumar Konaré au sein de son parti. On peut déjà supposer ce retour.

Peut-on dire que cela va entrainer du cafouillage? En tout cas, cet homme est imprévisible et tout le monde le sait. Surtout quand les choses ne tournent pas à sa faveur. Aurait-il un candidat à la présidentielle de 2012?

Hady BARRY

17 Juin 2008