Partager


Le combat des forces qui se sont engagées dans la bataille du scrutin présidentiel (1er tour) est presque terminé. Les regards restent braqués maintenant vers la Cour constitutionnelle pour déterminer l’issue de cette bataille. Mais déjà dans l’autre camp (celui du FDR) on crie, on accuse, on s’agite et on veut obtenir l’annulation des résultats de ce premier tour. Les sages de la Cour vont-ils entendre ceux-ci dans leur requête ?

En attendant la cour

Seul le verdict des sages de la Cour constitutionnelle, faut-il le rappeler, déterminera l’issue de ce premier tour de cette élection présidentielle (1er tour) qui a eu lieu le dimanche 29 avril 2007.

Si besoin était de le rappeler encore, le scrutin qui s’est déroulé dans notre pays a été bien apprécié par tous les observateurs (nationaux et internationaux) pour son caractère apaisé et sérein.

D’ailleurs, ceux qui s’opposent aujourd’hui à son résultat n’ont pas d’avis opposé à cette appréciation. Seulement ils contestent sa régularité en ce sens que, selon eux, il a été entaché d’irrégularités, de fraudes massives de nature à justifier son annulation pure et simple.

Dans le camp victorieux, après la proclamation des résultats qui demeurent provisoires, on ne manque pas d’arguments pour essayer de balayer d’un revers de la main tous les arguments que les défaitistes avancent ou tentent d’apporter.

Selon ceux qui réclament cette victoire du premier tour, tous les arguments développés par le regroupement qui refuse de se reconnaître dans une situation de défaite sont légers et sont loin de pouvoir masquer la réalité en face.

Malgré tout, le FDR est au bout de sa logique, car, il a déjà constitué un pool d’avocats pour défendre sa cause. Que peuvent faire ces avocats pour amener à un changement dans cette situation ?

Pour le moment, on ne saurait répondre à cette question, car comme nous l’avons dit, seul le verdict des neuf sages de la Cour constitutionnelle peut nous fixer.

L’ADP Jubile

L’alliance pour la démocratie et le progrès qui soutient le président de la république sortant, tout compte fait, croyait fermement à sa force et à ses capacités pour amener ATT à une victoire dès le premier tour. C’est ce qu’il a fait.

On peut le dire au regard des résultats provisoires. Pour les partisans du camp présidentiel, il ne pouvait en être autrement, car, l’aura personnelle d’ATT ajoutée à la force de l’ADP et du Mouvement Citoyen, logiquement, la victoire était à la porte.

Mais le FDR, refuse d’admettre cette évidence. C’est pourquoi, certains s’attendent à des actes de nature à troubler la paix et la quiètude de leur part. Nous espérons pour notre part que ses responsables sauront s’élever pour épargner notre patrie de tout cela.

ATT a gagné au premier tour, le FDR doit accepter le verdict des urnes” ne cessent de clamer tous ses partisans qui, séreinement attendent aussi que cette victoire soit confirmée les jours à venir par la Cour constitutionnelle.

Laya DIARRA

08 mai 2007.