Partager


Ce week-end marquera sans doute le démarrage de la précampagne pour la conquête de Koulouba. En effet, deux événements majeurs sont programmés aujourd’hui (8 décembre) et demain samedi (9 décembre) en vue de l’élection présidentielle d’avril 2007. Si à priori ces deux événements n’ont pas le même caractère, ils ont tous deux le même objectif : mobiliser un groupe de partis autour de Amadou Toumani Touré et faire une revue de troupes au sein du Rassemblement pour le Mali (RPM) de Ibrahim Boubacar Keïta, candidat à la présidentielle.

Le premier événement prévu ce jour est la signature d’une Plate-forme politique et électorale pour soutenir la candidature de Amadou Toumani Touré. Ce soutien décidé par une quinzaine de partis dont l’Adema, l’URD (Union pour la République et la démocratie), l’US-RDA, le BDIA, le MPR (Mouvement Patriotique pour le Renouveau), le CNID vise à mettre tous les atouts du coté de Touré en vue de lui offrir un second mandat.

Le grand absent de cet après-midi est le Parti pour la Renaissance Nationale (Parena). Le parti du bélier, selon sa direction, ne signera pas la plate forme sans une décision de sa base. Pour ce faire, il convoque un congrès extraordinaire du 15 au 17 décembre prochains pour décider de la voie à suivre. Le Président du parti, au terme d’un long séjour à l’étranger, a regagné Bamako, avant-hier, en vue de préparer les assises à venir.

En attendant la signature de la Plate-forme marque, du coup, la création d’une Alliance politique, dénommée « Alliance pour la démocratie et le progrès« . Les initiateurs de ce regroupement expliquent leur choix et leur décision par le bilan du Président Touré. Un bilan qui, selon eux, plaide largement en sa faveur.

Avec l’ADP, le Président ATT aura donc une redoutable machine électorale lors de la présidentielle à venir. Fait notable : Amadou Toumani Touré avec la signature de cette Plate-forme réussit véritablement un joli coup politique, lui qui est arrivé au pouvoir en 2002 sous la bannière d’une candidature indépendante.

Aussi, le Président Touré est parvenu à réunir autour de lui des formations politiques qui se vouaient une animosité mortelle dans un passé récent. Depuis bientôt quatre années qu’il est au pouvoir, ATT avait justement contribué à briser la glace entre les partis politiques, en mettant en oeuvre une gestion commune avec la participation de tous les grands partis.

C’est dire que la création d’une Alliance pour soutenir cette candidature est un retour d’ascenseur de la part de formations politiques qui se félicitent du consensus instauré par ATT depuis son accession au pouvoir.

L’événement prévu, demain, se présente comme le premier meeting du Rassemblement pour le Mali (RPM) en vue de la présidentielle de 2007.

En choisissant d’organiser cette manifestation au Stade Omnisports, Ibrahim Boubacar Keïta veut visiblement faire une démonstration de force.

Le pari est énorme. A notre connaissance, seul Alpha Oumar Konaré avait, à la veille des élections de 1997, tenté et réussi le pari de faire le plein du Stade Omnisports.

C’était au moment fort de la contestation des élections organisées par l’opposition de l’époque. Aujourd’hui, IBK, avec la tenue de ce meeting, se lance dans la course vers Koulouba. Et le regroupement de demain sera un test pour le Président du Rassemblement pour le Mali.

Au delà de la capitale, le véritable test de IBK sera celui de l’intérieur du pays. Car Bamako, malgré ses deux millions d’habitants, n’est pas réputé comme un grand réservoir électoral.

CH. Sylla

08 décembre 2006.