Partager

Après la proclamation provisoire des résultats du scrutin présidentiel du 29 juillet dernier, par le ministre de l’Administration territoriale, Mohamed Ag Erlaf, les soutiens au président candidat et de son challenger, le chef de file de l’opposition se prononcent sur les préparatifs du second tour qui devrait opposer Ibrahim Boubacar Keïta et Soumaila Cissé.

Pour Mamadou Togola, dès la proclamation des résultats provisoires, l’ensemble des regroupements qui se retrouvent au sein du Mouvement se sont concertés pour s’entendre sur les actions à entreprendre pour le second tour. Se faisant, il va faire montre de plus d’engagement auprès des militants et sympathisants afin de voter IBK, un grand bâtisseur au service de la nation.

Et le superviseur national du Mouvement IBK-Kanou d’ajouter qu’en démocratie, le pouvoir ne doit pas se conquérir avec la violence. De ce fait, il appelle chaque Malien de quelque bord qu’il soit, de ne pas être partisan de la violence. De même, le mouvement par la voix de son superviseur, appelle à la retenue et à opter pour la voie de la sagesse. Puisque le pouvoir, c’est Dieu qui le donne à qui il veut.

Quant au choix du candidat Ibrahim Boubacar Keita, Mamadou Togola a laissé entendre qu’ils ne l’ont pas fait pour sa personne, en tant que-t-elle. Mais parce qu’aujourd’hui, il est l’homme qui peut rassembler les maliens. Son amour pour ce pays et son sens élevé de patriotisme, ne sont plus à démontrer. En un mot, IBK est l’homme qu’il faut pour redonner à ce pays son illustre d’antan. Aussi, il est celui qui peut donner l’espoir à une jeunesse consciente de son devenir. C’est pourquoi, c’est avec lui qu’on a assisté à une certaine promotion de la jeunesse malienne.

Également, « cette mobilisation du mouvement que nous avons mis en marche » consiste à faire réélire IBK, afin de lui permettre de consolider les acquis déjà entrepris, dans le cadre de la restauration de l’autorité de l’Etat, de la paix et du développement de façon générale. On se rappelle l’état de délabrement de notre outil de défense qui est l’armée avant de confier les destinées du pays à Ibrahim Boubacar Keïta. Mais en seulement cinq ans de gestion du pouvoir, IBK a réussi à remonter le moral de ces hommes et femmes engagés pour la défense de l’intégrité territoriale. Désormais, avec l’équipement militaire qu’a notre armée, la victoire sur l’ennemi du Mali est certaine.

Pour le deuxième tour du scrutin prévu pour le 12 août prochain, le superviseur du mouvement IBK Kanou reste serein tout en invitant à tous ceux qui sont mobilisés pour leur cause commune, de mener une campagne dans le calme, la courtoisie et surtout le respect de l’adversaire, comme le veulent les principes de la démocratie. Chaque Malien est libre de son choix,

C’est pourquoi, « nous voulons que ce deuxième tour se passe dans la paix, sans aucune forme de violence. Et que celui qui sera retenu par la majorité, à l’issue des urnes, soit le président de tous les Maliens » a avancé Mamadou Togola. Mais, son souhait le plus ardent est que ça soit IBK.

Notons que le mouvement IBK Kanou, c’est l’ensemble des Associations et Groupements favorables à la réélection Ibrahim Boubacar Keita. C’est pourquoi, dès son baptême du feu, il s’est donné les moyens pour mobiliser les 25 millions qui ont servi à payer la caution du président sortant.

Diakalia M Dembélé

06 Aout 2018