Partager

Après les autres institutions et forces vives de la nation, c’était au tour du personnel de la présidence de la République de présenter, mardi, dans la salle des Banquets de Koulouba, ses vœux de nouvel an au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre secrétaire général de la présidence, Mamadou Oulalé et des responsables des services rattachés à la première Institution.

Cet exercice, qui s’inscrit dans une tradition bien établie dans notre pays, constitue un moment de convivialité et de communion entre les forces vives de la nation et le chef de l’État. Mais aussi une occasion de faire le bilan de l’année écoulée. À ce propos, Mamadou Oulalé a mis en exergue les actions réalisées par la première institution de la République au cours de l’année dernière. En effet, dans le cadre de la concrétisation de l’engagement du président Goïta d’octroyer les deux tiers de son fonds de souveraineté aux couches vulnérables de la Nation, la mission de la cellule chargée des œuvres sociales a comptabilisé le centième forage inauguré à Kidal, le 19 décembre dernier. Au chapitre de la communication, a ajouté le secrétaire général de la présidence, il faut noter la réalisation d’un bimestriel de 3.500 exemplaires « en circulation partout au Mali et dans toutes les ambassades du Mali et dont le troisième numéro est attendu le mois de février prochain ».

Par ailleurs, Mamadou Oulalé a attiré l’attention du chef de l’État sur  l’amélioration des conditions de travail du personnel notamment le nécessaire renouvellement du parc automobile de la présidence de la République. S’y ajoute la formation de chauffeurs et de mécaniciens. Prenant acte de ces différentes préoccupations, le président de la Transition a, néanmoins, indiqué que les services techniques et financiers devront s’y pencher selon leurs degrés de priorité. Toute chose qui «nous permettra d’être cohérents et respectueux de nos engagements relatifs à la réduction du train de vie de l’État, mise à rude épreuve par les réalités du moment», a expliqué le colonel Assimi Goïta.  

Le chef de l’État a saisi l’occasion pour prodiguer des conseils à ses interlocuteurs, en les invitant, notamment, à une quête permanente de l’excellence dans l’accomplissement de leurs tâches. Une posture qui, selon le président Goïta, leur permettra d’être des acteurs majeurs de l’avènement du Mali de demain, le ‘’Mali Kura’’.

Le président de la Transition est, par ailleurs, revenu sur le contexte actuel de notre pays caractérisé par une double crise : sanitaire et sécuritaire. Face à ces réalités, pour lui, une prise de conscience collective et individuelle s’impose par l’adoption de comportements adaptés. « Dès lors, vous devez, au regard de la propagation fulgurante de la pandémie de coronavirus qui affecte le monde entier, vous approprier les mesures sanitaires destinées à briser la chaîne de contamination », a-t-il indiqué.

Sur le plan sécuritaire, conseillera le colonel Assimi Goïta, « il vous revient de redoubler de vigilance aussi bien dans votre environnement professionnel que social». Cela est d’autant plus important qu’en plus du rôle régalien de l’État, chaque citoyen doit apporter sa contribution au renforcement de la sécurité nationale.

Source: L’Essor