Partager

A peine arrivé, le nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita fait déjà le ménage. Il a placé hier ses fidèles compagnons aux postes stratégiques de la présidence. Notre confrère Toumani Djimè Diallo occupe le poste ultra important de secrétaire général.

Hier, une atmosphère de blue a soufflé sur la première institution de la République. En effet, le patron de l’administration présidentielle, M. Ousmane Sy et son adjoint, M. Bassirou Diarra, ont fait leurs adieux au personnel.

Ils sont remplacés respectivement par M. Toumani Djimè Diallo et M. Seydou Nourou Kéita, arrivés dans le sillage du président de la République, SEM Ibrahim Boubacar Kéita.

Par la même occasion, Mahamadi Camara a été nommé Directeur de cabinet de la présidence avec rang de ministre. Il remplace à ce poste Aliou Sankaré qui était en poste depuis le temps d’Amadou Toumani Touré.

Toumani Djimè Diallo et Mahamadi Camara ont chacun rang de ministre. Toumani Djimè Diallo, proche collaborateur d’IBK depuis des années était récemment ambassadeur du Mali au Maroc alors que Mahamadi Camara a dirigé le pôle de communication du candidat Ibrahim Boubacar Kéita pendant la campagne présidentielle.

Ousmane Sy, Bassirou Diarra ont été aux commandes de l’administration présidentielle pendant la bourrasque de la transition et ont réussi, avec beaucoup de sacrifice, à remotiver un personnel humilié, blessé voire terrorisé par les évènements de mars 2012.

Dans la privation totale, ils ont réussi à obtenir du personnel le meilleur rendement qu’on est en droit d’attendre d’une équipe dédiée au service de l’Etat.
Travailler avec ces deux personnalités a été quelque chose de très agréable, selon ses collaborateurs. Leur bonne humeur, leur engagement, leur sincérité et parfois leur colère ont été, pour beaucoup d’entre leurs collaborateurs, l’essence vitale pour se surpasser à la tâche.

Le départ de ces trois personnalités attriste profondément la présidence, parait-il. Mais c’est la dure règle de la République : les hommes vont et viennent, seul l’Etat reste.

Si Ousmane Sy est arrivé à la présidence de la République dans les bagages du président de la transition, le Pr. Dioncounda Traoré, Bassirou Diarra, par contre, est des toutes premières années de l’épopée du président Alpha Oumar Konaré à Koulouba.
Bassirou a une longévité de 21 ans à la présidence de la République qui lui a permis de gravir pas mal d’échelons. C’est le président Amadou Toumani Touré, en 2011, qui l’avait promu au poste de Secrétaire général adjoint.

Sa barbe fournie manquera beaucoup à ses désormais ex-collaborateurs. Tout comme l’effluve de ses gitanes et les montagnes de dossiers dans son bureau et dans sa voiture.
On ne peut que leur souhaiter bon vent pour la nouvelle vie qui sera la leur après les hauteurs de Koulouba.

Abdoulaye Diakité

L’Indicateur du Renouveau du 11 Septembre 2013

– —————————- ———————- ———–

Passation au Secrétariat général de la présidence : Toumani Djimé Diallo prend fonction

Le nouveau patron des services de la Présidence s’attachera à poursuivre le grand chantier de la réhabilitation

C’est un rituel bien rôdé de la vie de la présidence de la République. Le nouveau chef de l’Etat vient avec son Secrétaire général de la présidence de la République qui est son plus proche collaborateur. En effet, le Secrétaire général de la Présidence est le membre le plus haut placé du cabinet du président et le supérieur hiérarchique de tous les fonctionnaires composant les services de la Présidence. Il est, de par la nature de sa fonction, souvent surnommé par la presse «le manager de la Présidence». Car, en plus de la direction et la coordination des membres du cabinet présidentiel, le rôle principal du secrétaire général de la Présidence est d’informer le Président de toutes les affaires du pays et de le tenir au courant des informations administratives et politiques utiles. Ainsi, il prépare les décisions du Président et assure la liaison avec les autres institutions de la République. Bref, il s’agit de la cheville ouvrière de la plus haute institution de la République.

Après son investiture et la nomination du Premier ministre et des membres gouvernement, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a choisi son Secrétaire général de la présidence. Il s’agit de Toumani Djimé Diallo, un homme bien connu des Maliens. Ainsi, juste après sa nomination, le nouveau patron des services de la Présidence a pris fonction hier à l’issue d’une rapide et cordiale cérémonie de passation de service avec son prédécesseur Ousmane Sy. C’était en présence des cadres du Secrétariat général de la présidence (conseillers spéciaux, conseillers techniques, chargés de mission), des directeurs, des chefs de services et des coordinateurs de projets et programmes rattachés à la Présidence.

jpg_une-2147.jpgLes deux personnalités s’étaient d’abord entretenues à huis clos avant de rejoindre leurs plus proches collaborateurs dans la salle de réunion du Secrétariat général de la présidence. Après la présentation succincte de l’ensemble des cadres invités, Ousmane Sy a tenu à remercier ses ex collaborateurs pour le chemin parcouru ensemble. « En décembre 2012, je vous ai dis que j’étais de passage, mais que nous avions un défi à affronter : faire se relever notre nation, faire se relever cette institution de la Présidence jadis cassée. Nous avons travaillé inlassablement jour et nuit à chercher des solutions adéquates pour permettre au président de la République de prendre des décisions appropriées aux multiples problèmes qui se posaient à notre pays. Je suis aujourd’hui fier du chemin parcouru, car notre pays se relève doucement et nous avons assis de nouveau l’institution de la Présidence. C’est une fierté sans doute partagée, car il s’agit du résultat des efforts collectifs que vous tous avez déployés », a-t-il énoncé en présentant ses excuses à ses anciens collaborateurs pour le cas où il les aurait offensés sans le vouloir.

Ousmane Sy introduira ensuite le nouveau Secrétaire général de la présidence, celui qu’il a désigné comme son « grand frère » Toumani Djimé Diallo. « Je lui passe le relais pour continuer le reste du chantier, a-t-il dit. C’est avec lui que vous allez désormais travailler à donner un nouveau départ à notre pays et à mettre debout notre institution, la Présidence. Je le connais et je connais sa capacité d’analyse et de décision et je suis sûr qu’ensemble vous allez engranger beaucoup de succès ».

Le nouveau Secrétaire général, dans une langue de Molière qu’il maîtrise à merveille, rendra un hommage mérité à son successeur pour l’élan amorcé dans la réhabilitation de la présidence de la République et dans la relance de notre pays. « Ousmane Sy est un homme de valeur, a soutenu Toumani Djimé Diallo. Je sais combien il aime le travail bien fait. Il a amorcé le grand chantier de réhabilitation de notre pays, nous allons donc nous atteler à le poursuivre. Du travail, il y en a et nous allons nous y mettre tout de suite. Nous écrirons ensemble une nouvelle page de l’histoire de notre pays et nous réhabiliterons ensemble notre institution, la Présidence, la clé de voute du pouvoir exécutif ». Le nouveau Secrétaire général a demandé à tous les cadres de jouer efficacement leur partition pour la réussite des missions assignées à l’institution.

Toumani Djimé Diallo présentera également son adjoint, Seydou Nourou Keita, également bien connu dans l’administration et qui remplace Bassirou Diarra, secrétaire général adjoint de la présidence depuis deux décennies.

Au nom de l’ensemble des travailleurs de la Présidence, le doyen le colonel Mady Monékata remerciera le Secrétaire général sortant pour son humilité, sa sagesse, son respect des hommes et son sens de la responsabilité. « Nous avons été honorés de vous servir et aujourd’hui nous sommes totalement satisfaits du parcours que nous avons accompli ensemble. Par votre sagacité et votre droiture vous avez imprimé un nouvel élan à cette institution fortement déstabilisée par la crise. Recevez donc nos sincères remerciements », a t-il indiqué avant de souhaiter la bienvenue au nouveau patron à qui les collaborateurs ont réitéré leur soutien inconditionnel pour relever les défis incombant au président de la République.

Signalons qu’à la fin de la cérémonie, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta est venu dans la salle pour faire la connaissance des cadres du Secrétariat général de la Présidence.

D. DJIRE

L’Essor du 2013