Partager

Pour permettre une meilleure mise en œuvre de son programme d’actions communes pour la production, la circulation et la conservation de l’image au sein des Etats membres, la Commission de l’UEMOA avait lancé une étude en 2010. Cette étude a abouti à l’élaboration d’un plan pluriannuel de sauvegarde, de préservation, et de valorisation des archives audiovisuelles.

Le plan a été exposé aux professionnels des archives audiovisuelles de notre pays, le vendredi 24 août dernier. C’était au cours d’un atelier organisé par la Commission de l’UEMOA, à l’hôtel Salam. L’ouverture de la rencontre était présidée par le Secrétaire général du ministère de la culture, El Hadi Goïta et a enregistré la présence du représentant de la commission de l’UEMOA, Gérard Tognimassou et celui du ministère de la communication, Seydou Baba Traoré. L’objectif de cet atelier est d’informer et de sensibiliser les professionnels du secteur de l’audiovisuel et du cinéma de notre pays.

Dans son allocution d’ouverture, le Secrétaire général du ministère de la culture a rappelé que, lorsqu’en 2004, ce Programme «Image» a été adopté, il avait révélé l’urgence d’accorder à ce secteur stratégique, l’attention qu’il mérite pour l’épanouissement tant culturel qu’économique de notre sous région. Pour lui, un tel programme se justifiait essentiellement en 2004, par «l’invasion extraordinaire d’images venues d’ailleurs à laquelle notre continent, de manière générale, et plus particulièrement notre sous-région faisait face et la nécessité de préserver nos identités et notre marché, en produisant nos propres images».

Selon ses propos, la place privilégiée accordée aux archives dans ce programme pouvait se comprendre par leur état de conservation préoccupant, dans la plupart de nos pays. Il a également souligné l’urgence du basculement vers le «tout numérique», qui mettra fin, en 2015, à l’analogique et la page de ces types médias sera tournée. El Hadi a également indiqué que le plan pluriannuel de sauvegarde, de préservation et de valorisation des archives audiovisuelles, commandité par la Commission au profit des Etats membres de notre institution sous régionale, est très en phase avec les échéances arrêtées par l’agenda international.

Pour le représentant de la commission de l’UEMOA, cette rencontre est une séance de large diffusion de l’information sur l’existence et le contenu du plan dont le début de l’exécution est prévu pour 2013.

Youssouf Diallo

22 Septembre du 27 Août 2012