Partager

Près d’un millier de Touareg maliens, fuyant l’insécurité dans le nord de leur pays, se sont réfugiés depuis début mai au Burkina Faso voisin, a-t-on appris lundi de source officielle à Ouagadougou.

Près d’un millier de Touareg maliens, fuyant l’insécurité dans le nord de leur pays, se sont réfugiés depuis début mai au Burkina Faso voisin, a-t-on appris lundi de source officielle à Ouagadougou.

« Depuis début mai nous avons commencé à enregistrer l’arrivée de Touareg du nord du Mali qui viennent en petits groupes au niveau de Ouagadougou en passant par Djibo » au nord de la capitale, a déclaré le coordonnateur de la Commission nationale des réfugiés (Conaref) M. Der Kodga.

Dans la capitale, 329 personnes ont été recensées. Le plus gros contingent de 594 personnes a été enregistré à Djibo dans la province du Soum au nord du pays, distante d’environ 140 kilomètres de la frontalière malienne et de 205 kilomètres de Ouagadougou.

Un responsable régional du Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) Rafik Saïdi a indiqué que de « 250 à 300 réfugiés étaient à Ougadougou en fin de semaine dernière et un chiffre similaire dans le nord ».

« Des petits groupes de réfugiés touareg maliens sont arrivés au Burkina. Ils invoquent l’insécurité comme motif de leur déplacement. Ils sont pris en charge pour la nourriture, l’hébergement et la santé« , a-t-il ajouté.

« Nous allons étudier la nature de ce mouvement« , a-t-il souligné. Plusieurs observateurs s’interrogent sur la distance que ces réfugiés affirment avoir parcourue, souvent plus d’un millier de kilomètres, pour aller au Burkina alors que l’Algérie et la Mauritanie sont beaucoup plus proches.

Source

AFP

05 Juin 2008