Partager

La cérémonie d’ouverture a eu lieu le 25 février sous la présidence de Mme Touré Aïssa Haïdara président de l’AFMED.

L’ambassadeur des Pays-Bas au Mali, la représentante du ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, participants en provenance d’une quinzaine de pays de la sous-région et nombreux autres invités, étaient présents à la cérémonie.

Familiariser leaders des associations et réseaux des sous-régions africaines avec les enjeux de la RIFS, amener les participants à formuler les thèmes prioritaires pour l’Afrique afin de faciliter leur prise en compte au cours de la conférence, développer les stratégies en vue d’une participation plus active des femmes africaines, appuyer les femmes dans la présentation des communications de qualité afin de faciliter leur prise en charge par la conférence, définir modes de contribution des africaines à la RIFS, représentent quelques objectifs visés par cet atelier.

Thèmes tels que la santé publique, réformes du secteur de la santé, genre, droits sexuels et génésiques, politique et résurgence du contrôle des populations, droits des femmes et technologies médicales, violence étatique, militaire, familiale …, vont être débattus et analysés par les participants durant les travaux.

A la fin des travaux, communiqué final et rapport général des activités, seront émis par les participants.

L’Association des Femmes Médecins du Mali (AFMED)

Elle œuvre au renforcement des capacités des membres dans les domaines de la survie de l’enfant, de la santé de la reproduction/ planification familiale, la prévention des ISTVIH/SIDA, le genre et la santé, les dimensions sanitaires des violences faites aux femmes, la lutte contre la pauvreté …

1er Mars 2005