Partager

Ladjidoucoure.jpg

En visite familiale de 72 h au Mali (du 1er au 3 mai 2008), l’athlète franco-malien (110 m haies) Ladji Doucouré a rendu une visite de courtoisie au ministre de la Jeunesse et des Sports. C’était dans la matinée de vendredi dernier. L’athlète était accompagné des membres de sa famille et du secrétaire général de la Fédération malienne d’athlétisme (FMA).


« Comptez sur moi pour Pékin, je serai là. Je suis un homme de challenge »
! Tel est le défi que Ladji Doucouré, star sur les 110 m haies, se lance à lui-même.

« A la veille des Jeux Olympiques, il était de mon devoir de venir chercher la bénédiction au Mali parce que je suis Malien de cœur », a-t-il dit. « Ladji tenait à venir au Mali avant d’aller aux Jeux car il se considère aussi comme l’ambassadeur du Mali. Pour ce faire, il a besoin de la bénédiction de l’ensemble du peuple malien pour atteindre ses ambitions à Pékin », a souligné le frère du champion, Boro Doucouré.

Le Secrétaire général de la FMA, Kissima Sylla, a assuré Ladji qu’il a le soutien de « tout le Mali ». Pour le représentant du Cnosm, Tidiane Médian Niambélé, cette visite de courtoisie au ministre est « une valeur essentielle de notre culture. Elle prouve que Ladji a quelque chose de Malien en lui ».

Après avoir remercié la famille Doucouré pour l’honneur qui lui est fait, le ministre Niang a rappelé à ses visiteurs que « le Mali est un pays riche ». Riche par la valeur de ses hommes. Il a encouragé le jeune athlète à poursuivre sur cette lancée.

« Aux JO, tu vas défendre le drapeau français. Mais, nous sommes convaincus que ton cœur est malien. Si tu remportes une médaille d’or olympique, ce sera une fierté pour tous les Maliens », a souligné M. Niang. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a exhorté Ladji à penser à ses cadets qui sont au Mali.

Il l’a encouragé à participer à un meeting à Bamako afin de galvaniser ceux qui sont sur ses traces au pays. Pour le ministre, s’adressant au leader qu’est désormais Ladji, une telle présence ne peut qu’amener les techniciens internationaux à s’intéresser à l’athlétisme malien.

Ladji a révélé qu’il travaille sur un projet de centre avec le footballeur Cédric Kanté. Il a aussi promis de revenir dès que possible pour voir avec la FMA ce qui peut être sa contribution au développement de l’athlétisme au Mali. La star des 110 m haies a ensuite offert au ministre un exemplaire dédicacé du livre qu’il vient de publier pour donner sa vision de l’athlétisme.

Intitulé « Ma Onzième haie » (Ed. Prolongations), ce bouquin est préfacé de Stéphane Diagana, l’une des légendes de l’athlétisme français.
« A l’heure de vivre son rêve olympique à Pékin, Ladji Doucouré a bien grandi.

Le jeune homme qui s’était révélé aux JO d’Athènes est devenu une star mondiale du 110 m haies. Ses deux médailles d’or aux championnats du monde de 2005 font assurément de lui l’un des plus grands athlètes français de l’histoire… », peut-on lire dans le résumé de l’éditeur. Ce livre est en fait « une autobiographie d’une sincérité touchante ».

Meilleur espoir de médaille pour la France
Considéré comme l’un des meilleurs espoirs d’une médaille française à « Pékin-2008 », Ladji (1,83 m pour 77 kg) est né le 28 mars 1983 d’un père malien et d’une mère sénégalaise. C’est un enfant de la banlieue sud de Paris qui s’est très tôt passionné de football. Il a d’ailleurs débuté en athlétisme afin de travailler sa condition physique pour le foot.

Une fracture du tibia sur un tacle appuyé fait toutefois pencher la balance vers le tartan des pistes d’athlétisme.
Athlète très complet, licencié à Viry Evry Nord Sud Essonne, il s’essaye au décathlon puis se spécialise sur le 110 m haies. Il s’entraîne à l’Insep avec le groupe d’entraînement de Renaud Longuèvre.

Ladji est considéré depuis ses plus jeunes années comme le prodige de l’athlétisme français. Un espoir qu’il confirme lors des JO « Athènes-2004 » (Grèce). Au fil des tours, il était devenu l’un des grands favoris de la finale, battant par deux fois le record de France. Malheureusement, lors de la finale, Ladji chute sur la dernière haie en tentant de revenir sur le Chinois Liu Xiang alors que le podium lui tend les bras.

Son fair-play et sa réaction d’après course ont néanmoins marqué le public français.
La consécration n’allait pas tarder. En effet, « Douc » est devenu champion du monde sur les haies le 12 août 2005 à l’occasion des Championnats du monde d’athlétisme à Helsinki (Finlance).


Palmarès

Record personnel :
110 m haies : 12 »97 (record de France)
60 m haies indoor : 7 »42 (record de France)
50 m haies indoor : 6 »36 (record d’Europe)


Consécrations :

– 2007 : Vainqueur de la Coupe d’Europe et champion de France à Niort du 110 m haies
– 2006 : Vainqueur du 110 m haies de la Coupe d’Europe
– 2005
Champion du monde du 110 m haies à Helsinki (Finlande)
Champion du monde du 4 x 100 m
Champion d’Europe indoor à Madrid (Espagne) sur 60 m haies
Champion de France à Angers (record de France battu en finale)
Vainqueur du Meeting Gaz de France de la Golden League au Stade de France
Elu champion des champions français 2005 par le quotidien

L’Equipe

– 2004 :

Champion de France du 110 m haies
Champion de France indoor du 60 m haies
Finaliste des Jeux olympiques sur 110 m haies

– 2003

Champion d’Europe espoirs du 110 m haies
Vainqueur du 110 m haies de la Coupe d’Europe
4e des championnats du monde indoor du 60 m haies

– 2002 :

Champion de France indoor du 60 m haies

– 2001

Champion de France du Décathlon
Champion d’Europe junior du Décathlon
Vice-champion d’Europe junior du relais 4 x 100 m

– 2000 :

Médaillé de bronze aux Championnats du monde juniors du 110 m haies (encore cadet, Ladji est surclassé en junior)

– 1999 :

Champion du monde cadet du 110 m haies.

Moussa Bolly

(chargé de communication/MJS)

05 Mai 2008