Partager

Du 24 au 30 décembre 2017, la capitale malienne a vibré au rythme des premiers jeux nationaux de la jeunesse. Des jeux organisés par le comité national olympique et sportif du Mali. Un pari gagné qui a permis le brassage des jeunes venus des 10 régions du pays.

Réunir plus de 8oo jeunes venus des 10 régions du Mali à travers le sport en fin d’année et dans la capitale n’était pas gagné d’avance. Et le président du comité national olympique et sportif du Mali et son staff ont réussi ce grand coup dédié au brassage ethnique des jeunes venus des différentes régions du pays pendant une semaine. Ainsi pendant une semaine ces jeunes venus des 10 régions ont profité de ces jeux pour échanger, discuter et mieux se connaitre pour les uns et davantage pour les autres. Conscient que le sport peut contribuer au développement socio-économique, culturel et professionnel, un facteur d’intégration et de paix dans un pays, le président Habib Sissoko n’a pas lésiné sur les moyens pour que ces jeux soient une réalité depuis 2010. Ce qui fut fait du 24 au 30 décembre 2017 avec quelques disciplines destinées aux moins de 20 ans. Il s’agit de l’athlétisme, du Volleyball, du Handball, du football féminin en salle, du Taekwondo, du Basketball 3×3. Au delà des résultats sportifs, l’objectif de ces premiers jeux nationaux était de démontrer que tous les maliens de Kayes à Taoudéni peuvent se retrouver malgré les nombreux soubresauts dus à la situation sécuritaire dont à fait face le pays depuis 2012. En initiant une telle compétition, le président Sissoko entend à sa manière de contribuer à la paix et à la réconciliation de tous les jeunes du Mali considérés comme étant l’avenir d’un pays à travers les valeurs olympiques et sportives. Si ce pari gagné revient à Habib Sissoko et à l’ensemble de son staff, les grands gagnants de ces jeux sont sans doute la jeunesse malienne de Kayes à Taoudéni. Ce qui explique sans doute la présence des 10 gouverneurs du Mali lors de la clôture de ces jeux en présence du représentant du ministre des sports d’alors, Housseini Amion Guindo

Du 09 Janvier 2018