Partager

Si les premières tendances se confirmaient les localités de Dioïla, Gao, Menaka, Bourem, Niafunké, abeibara, Tin-Essako connaissent déjà leurs représentants à la future Assemblée nationale. Il s’agit essentiellement de localités du nord à l’exception de Dioïla dans la région de Koulikoro non loin de Bamako. Ils seront 15 députés à être élus sur lesquels dix dans les alliances RPM.

A Dioïla, une localité à 5 sièges, c’est la liste du regroupement de partis Rpm / Urd / Fare Anka Wuli/ Adema-Pasj, qui remporte au premier tour. Sont présumés élus selon ces premières tendances Mamadou DIARRASSOUBA, Yiri KEITA, Bakary FOMBA, Daouda COULIBALY, Sékou Fantamadi TRAORE.

A Gao, c’est la liste du Groupement Adema-Pasj / Asma-Cfp qui rafle la mise de 3 députés, qui sont Assarid Ag IMBARCAOUANE, Abouzeïdi Ousmane MAÏGA et Arbonkana MAIGA. Au moment où nous mettons sous presse, les résultats de six communes sur sept leur donnaient 51 %, selon nos sources à Gao. Toutefois, selon nos informations, les résultats de cette commune peuvent tout basculer, d’où les réserves.

A Bourem la liste de Groupement Umrda Faso-Jigi / Rpm aura été élue au premier tour : Aïchata Alassane Cisse, Mohamed Ould Mataly. Cette liste aurait recueilli 71 % des suffrages.

A Niafunké, le candidat malheureux à la présidentielle, Soumaïla Cissé et son colistier Dédéou TRAORE ont été élu sans grande difficultés.

A Menaka c’est la liste Independante de Bajan Ag HAMATOU qui passe haut les mains dès le premier tour.

A Abeibara et Tin-Essako, les candidats RPM sont élus, Ahmada Ag BIBI et Mohamed Ag INTALLA.

B. Daou

Le Républicain du 27 Novembre 2013