Partager

C’est pourquoi, plusieurs personnes ont été primées pour cette première édition de la nuit des Oscars. La cérémonie s’est déroulée à l’espace Dunya du Grand Hôtel en présence du Président de la République, Amadou Toumani Touré.

La saison 2004-2005 de la Fédération Malienne de Football a été bouclée le jeudi 22 septembre par la finale de la 45ème édition de la coupe du Mali de football qui a vu la victoire de l’Association Sportive de Bamako face au Djoliba AC.

L’équipe de Salif Kéïta dit Domingo, pour innover l’inter-saison, a initié avec Océan Communication la première édition de la nuit des Oscars afin de redonner à notre football ses titres de noblesse et encourager les meilleurs talents.

L’événement s’est déroulé samedi dernier à l’espace Dunya du Grand Hôtel de Bamako sous la présidence du Chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré entouré pour la circonstance de l’épouse du Président de l’Assemblée Nationale, Mme Kéïta Aminata Maïga, des ministres des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Moctar Ouane et de la Jeunesse et des Sports, Natié Pléah.

Plusieurs membres du bureau fédéral étaient présents ainsi que les anciennes gloires du football malien.
Deux grandes vedettes de la musique malienne à savoir Diallo Adja Soumano (lauréate du Tamani d’Or 2004) et Daga Maïssa Babani Koné étaient présentes pour montrer leur savoir-faire à travers des prestations inoubliables. Sans oublier l’Ivoirien Didier TV5.

Plusieurs personnes ont été récompensées pour cette première édition que ce soit au niveau du football féminin ou masculin, des arbitres et des entraîneurs.

C’est ainsi qu’au niveau du football féminin, Fatoumata Diarra de l’AS Mandé a enlevé le prix du meilleur butteur. Le trophée de la meilleure joueuse est revenu à Diaty N’Diaye du FC Amazone.

Tandis que Oumar Kida du Stade et Jacques Koffi de l’AS Réal ont été respectivement sacrés meilleur joueur et meilleur buteur. L’attaquant de l’AS Réal a marqué 18 buts au cours du championnat national.

Le trophée du meilleur arbitre a été attribué à Ousmane Sidibé. Et l’entraîneur du Stade, Abdoul Razack a été sacré meilleur entraîneur. Ce dernier a donné trois fois le titre de champion aux Blancs de Bamako.

Le trophée du fair-play n’a pas été attribué car, selon le président de la Femafoot, aucune des équipes n’a été fair-play durant cette saison.

Le Président de la République, Amadou Toumani Touré, visiblement content, a salué cette initiative de la Femafoot qui, selon lui, permet d’encourager les acteurs du football.

ATT estime que le football est un facteur de stabilité. Et il espère toujours sur l’avenir des Aigles du Mali. ATT de dire que « l’Etat met beaucoup de moyens pour le football, c’est aux joueurs de montrer leur talent. Nous ferons tout pour mettre encore les moyens à Salif et son équipe afin de donner à notre football ses lettres de noblesse. Salif, nous avons besoin de la Coupe« .

Salif Kéïta estime que « la saison qui vient de se terminer a été très mouvementée, peut-être la plus mouvementée de toute l’histoire de notre football. Cela est le résultat de plusieurs années de gestion approximative provoquant un climat de frustration. L’équipe nationale, miroir de notre football, a laissé croire que 2005, avec les compétitions africaines et mondiales, serait l’année du Mali. La défaite des Aigles face au Togo, le 27 mars, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase« .

Alou B HAIDARA

27 septembre 2005.