Partager

Tandis que certains candidats se préparent à fêter leur arrivée ou leur reconduction à Bagadadji, d’autres retrouvent les lieux après y avoir siégé comme député dans une précédente législature. Certains députés sortants vont devoir dire au revoir à l’Hémicycle.

Après la faible mobilisation des électeurs le dimanche 24 novembre pour le 1er tour des élections législatives, les résultats partiels provisoires donnent les listes du Rassemblement pour le Mali (RPM) du président Ibrahim Boubacar Kéita en ballotage dans plusieurs circonscriptions électorales. Si les députés rebelles du RPM sont déjà élus, les listes du parti du tisserand et ses alliés de Tenenkou, Dioïla, Bandiagara l’emportent dès le premier tour.

A partir des résultats provisoires collectés, on peut conclure que l’Assemblée nationale va accueillir de nombreuses nouvelles têtes, « les arrivants « . Il s’agit Soumaïla Cissé et son colistier Dédéou Traoré de l’URD élus avec 62% des voix à Niafunké. Ils auront comme collègues à l’Hémicycle de nouveaux députés élus à Tenenkou sur la liste RPM-URD. Il s’agit d’Abderhamane Niang (RPM, ancien transfuge de l’ADEMA) et l’ancien ministre des Mines, Amadou Cissé dit Djadjiri (URD). S’y ajoutent les nouveaux élus à Bandiagara et Dioïla. Ce sont Bocari Sagara, Yiri Kéita, Bakary Fomba, Daouda Coulibaly Sékou Fantamadi Traoré.

Le fils du président de la République, Karim Kéita de l’alliance RPM-CODEM et son colistier Mamadou Doumbia, en ballotage favorable face à l’ADEMA-MPR-URD pourrait aussi signer son entrée à l’Hémicycle. Situation identique pour Dramane Dembélé de l’Adema. Idem pour Adama Sangaré de l’Adema, qui fera face à Kalilou Ouattara du RPM. L’un des deux hommes fera sa première expérience parlementaire dans sa carrière politique.

Au titre de ceux qui ont la chance de renouveler leur bail à l’Hémicycle on peut citer Housseinou Amion Guindo dit Poulo (CODEM), Mountaga Tall (CNID), Gouagnon Coulibaly (URD), Oumar Mariko, Mahamadou Cissé (ADEMA), etc. Quant à la députée sortante de Bourem non moins unique candidate à la dernière élection présidentielle, Mme Haïdara Aïssata Cissé dite Chato, elle se maintient aisément à Bagadadji. Autres femmes pouvant rempiler, ce sont les honorables Mmes Camara Saoudatou Dembélé (MPR) en commune VI sur la liste ADEMA-URD-MPR (avec Me Demba Traoré et Massitan Kéita) et Dicko Fatoumata Dicko du PSP.

Au chapitre des recalés, on peut citer Me Kassoum Tapo et Sidi Ahmed Diarra de la liste UDD-ASMA-PDES qui pourraient faire une croix sur leurs ambitions parlementaires. Idem pour El Hadj Baba Haïdara dit Sandy de l’Um- RDA qui est devancé de justesse par le candidat du RPM avec 150 voix; Konimba Sidibé du MODEC subit aussi le même sort. A suivre

Bruno D SEGBEDJI

L’Indépendant du 27Novembre 2013.