Partager

Les premières tendances données par le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du Territoire avaient provoqué un grand tollé dans les QG de campagne des candidats.

Ces tendances accordaient une large avance au candidat du RPM, Ibrahim Boubacar Kéita. Le ministre avait même indiqué que «si ces tendances se confirmaient, il n’y aurait pas de second tour». Comme on a pu s’en convaincre à l’annonce des résultats provisoires complets, certes IBK a une large avance sur les autres, mais le Takokelen n’a finalement pas eu lieu.

IBK, avec ses 1 222 657 voix, soit 39,34 %, est suivi par le candidat de l’URD, Soumaïla Cissé, avec 605 901 voix soit 19,44%. Un second tour aura donc lieu pour départager les deux premiers candidats, le 11 août 2013.

Viennent ensuite le candidat de l’ADEMA, Dramane Dembélé, avec 298 748 suffrages, soit 9,59%, Modibo Sidibé, avec 151 801, soit 4,87%, Housseini Guindo, avec 144 336, soit 4,63%, celui qui a soutenu le putsch du 22 mars, Oumar Mariko, avec 74 706 voix, soit 2,40%, Choguel Kokala Maïga, avec 71 458, soit 2,29%, Cheick Modibo Diarra, avec 64 829, soit 2,08%, Jeamille Bittar, avec 50 450, soit 1,74% et Me Tall, avec 47 405, soit 1,52%, entre autres postulants.

Youssouf Diallo

05 Août 2013