Partager

De très anciens ministres d’Alpha et d’ATT, de très récents ministres de la Transition, quelques nouvelles têtes, singulièrement Zahaby, voilà, le Premier gouvernement mis en place par le PM Oumar Tatam Ly, sous la direction du président IBK. Un gouvernement fort de 34 ministres, dont 4 dames.

Un véritable cocktail des 20 dernières années, composé d’anciens ministres ayant occupés des postes quand lui, IBK était PM sous Alpha et peu après son départ. Ce sont le Colonel Sada Samaké, Soumeylou Boubeye Maïga, Moustaph Dicko,Cheick Seydi Hamadi Diawara, Berthé Aïssata Bengaly, Bouaré Fily Sissoko, d’anciens d’ATT dont Soumeylou, Aissata Bengaly, Bocary Téréta, de la Transition, au nombre desquels, on peut retenir ; Ampé, Moussa Sinko, Abdoulaye Koumaré, Bruno Maïga, Tiéman Hubert, des grosses cylindrées des deux équipes de la Transition conduites successivement par Cheick Modibo Diarra et Diango Cissoko.

Et à l’analyse, il est important de souligner, que dans son souci de ramener le calme et la quiétude, le président Keïta a laissé de bonnes places aux anciens ministres de la Transition,lesquels se sonttaillé la part du lion. Moussa Sinko Coulibaly, Administration du Territoire,Bruno Maïga, Emploi et formation Professionnelle, Abdoulaye Koumaré,Equipement et Transport, des prochesou supposés de Kati. Ampé, Commerce, Tiéman Hubert, Domaines de l’état et des affaires Foncières. Moustaph Dicko, Abdel Karim Konaté, des fidèles lieutenantsdu président Dioncounda.

D’un ancien ministre qui a officié quand, lui IBK, était PM, Cheik Seydi Hamadi Diawara au cœur d’un scandale financier dans les années 95- 96. Mais d’une façon ou d’une autre, tous ces ministres étiquetés comme étant des fidèles de Dionkis, sont aussi des cadres du parti Adema. Ampé, Moustaph, Cheik Seïdy Diawara et Bouaré Fily Sissoko, ne sont ni plus ni moins, que des cadres du parti Adema qui s’en sort avec 4 portefeuilles.

Dans son propre camp, on note l’arrivée des cadres du RPM notamment l’honorable Abdrahamane Sylla, député RPM, élu en CIV, colistier du président IBK en 2007, Mohamed Bathily et le Dr. Bocary Tréta, son ami, le Dr Boubou Cissé, Ag Rhissa, Baby et enfin, un neveuqui a brillamment mouillé le maillottout au long de la campagne, Moustapha Ben Barka pour ne pas le nommer. Soumeylou Boubeye Maïga, le véritable chef de file des vrais et sincères alliés d’avant la tenue de la présidentielle, aurait pu devenir PM, sans que personne n’aie à redire. Troisième personnage du gouvernement, il n’est pas du tout en terrain inconnu au Ministère de la Défense.

Dans la dynamique de la réconciliation, le président a fait mieux, en appelant à un ressortissant du grand nord, Zahaby Ould Sidy Mohamed, ancien chef rebelle des années 89- 90. Des nouvelles têtes, inconnues du landernau politique, on trouve Frankaly Keita, Jean Marie Sangaré,
Nango Dembélé, pour ne citer que ceux-ci.

Sory de Motti

La Nouvelle Patrie du 10 Septembre 2013.