Partager

Au lieu des 65 milliards de F CFA recherchés, ce sont 100 milliards de F CFA qui ont été mobilisés auprès des investisseurs, entraînant une clôture anticipée de l’opération. Ce qui témoigne du crédit de la signature du Mali et de la confiance qui demeure intacte en son économie et ses perspectives à long et moyen termes.
 
 
C’est dans la salle de cotation de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), sise à Abidjan, que s’est tenue le vendredi 2 septembre, la cérémonie de première cotation de l’emprunt obligataire « Etat du Mali 6,20 % 2016-2023 », en présence de nombreuses personnalités.
L’opération avait été lancée en avril 2016. Ainsi, l’Etat malien avait sollicité pour cet emprunt obligataire, le premier de son histoire, la somme de 65 milliards de F CFA, afin de financer diverses infrastructures. Il s’agit notamment du Programme d’aménagement des infrastructures routières (Pairs), de la réalisation du 2e pont de Kayes, des études pour la réalisation du 4e pont de Bamako et de certains travaux d’urgence dans notre capitale, en prévision du Sommet Afrique-France de janvier 2017.
Pour conduire l’opération de mobilisation des fonds, le ministère de l’Economie et des Finances, à travers la direction nationale du trésor public et de la comptabilité nationale, avait mandaté la Société d’intermédiation et de gestion du Mali (SGI-Mali) en qualité de chef de file du syndicat de placement, composé d’une vingtaine de SGI de la sous-région, notamment Atlantique Finance, sélectionnée comme co-chef de file.

Au lieu des 65 milliards recherchés, ce sont 100 milliards de F CFA qui ont été souscrits auprès des investisseurs, entraînant une clôture anticipée de l’opération. Ce succès témoigne du crédit de la signature du Mali et de la confiance qui demeure intacte en son économie et ses perspectives à long et moyen termes.

La cérémonie de première cotation est venue parachever ce processus, en présence de Ousmane Ag Rhissa, ambassadeur du Mali en Côte d’Ivoire, de Sidi Al Moctar Oumar, directeur du Trésor public, et représentant du ministère de l’Economie et des Finances, d’Amadou Cissé, DG de la SGI-Mali, ainsi que des directeurs de la BRVM, d’Atlantique Finance et d’autres organismes financiers.
 
Les caractéristiques de l’opération :
– Montant mobilisé : 100 milliards de F CFA ;
– Nombre et prix de l’obligation : 10 000 000 obligations de 10 000 F CFA chacune ;
– Taux d’intérêt nominal annuel : 6,20 % ;
– Souscripteurs : Institutionnels à 88 % (banques, assurances, etc.)
– Dates de souscription : du 25 avril au 6 mai 2016 (clôture anticipée) ;
– Organismes de souscription : SGI-Mali, Atlantique Finance, et les autres SGI agréées au sein de la zone Uémoa.
Source : SGI-Mali

Du 6 Septembre 2016