Partager

Le premier conseil de ministres du premier gouvernement d’Ibrahim Boubacar Keita, président de la République du Mali, a eu lieu hier à Koulouba. Lors de cette première rencontre avec les membres de son gouvernement, IBK a définit les grands axes de leurs missions.

Le premier conseil de ministres qui s’est tenu hier au Palais de Koulouba était une prise de contact entre le président de la République et les nouveaux ministres. Comme a l’accoutumé, la session était présidée par le président, Ibrahim Boubacar Keita.

Ce conseil était l’occasion pour IBK de rappeler aux membres de l’exécutif les taches qui les attendent et de les féliciter pour leur nomination. « Aujourd’hui, vous avez été choisis parmi beaucoup d’autres compatriotes pour servir votre pays, le Mali, et cela dans la dignité et dans l’honneur. Vous devez tout faire pour rédiger un autre chapitre de l’histoire de notre pays « , a dit le président.

Pour lui, la justice, la solidarité, l’esprit d’équipe et de don de soi, devront animer cette nouvelle équipe. « La réconciliation nationale demeure la priorité la plus pressante de notre mission. Nous enclencherons les actions appropriées pour forger des solutions robustes en vue d’une paix durable afin que notre pays sorte définitivement de la répétition cyclique des crises dans le Nord du pays « , a-t-il, il.

« Nous devons réconcilier les cœurs et les esprits, rétablir une vraie fraternité entre nous afin que chacun dans sa différence, puisse jouer harmonieusement sa partition dans la symphonie nationale « a-t-il précisé.

Selon e président IBK, la mission qui attend les nouveaux ministres est très délicate et ardue. Ils doivent œuvrer pour rassembler toutes les composantes et toutes les générations de la société malienne, mobiliser les talents, et les efforts en vue de l’avènement d’une société nouvelle basée sur l’excellence. « Il nous faut rompre définitivement et impérativement avec les pratiques du passé qui nous ont conduites à notre perte « a-t-il renchéri.

Pour lui, il est impérieux que la justice et l’Equité triomphent et que l’autorité de l’Etat soit restaurée.

Consciente de la grandeur des attentes du peuple malien, le ministre de l’Economie et des Finances, Mme Bouaré Fily Sissoko, a rappelé qu’ils vont s’atteler a mettre en place de nouvelles stratégies pour relancer notre pays. « Nos priorités sont celles définit par le président de la République dans son discours d’investiture et on va s’investir à l’aider à arriver à bon port. Nous allons faire le point sur l’économie de notre pays. Ma priorité, c’est de relancer cette économie et surtout la traçabilité des dépenses publique et l’efficacité des revenus « , précise-t-elle.

Pour Moussa Mara, ministre de l’Urbanisme et de la Politique de la ville, tous ceux qui font partie de ce gouvernement sont fiers et s’engagent à aller dans la droite ligne des directives qui ont été fixées par le président. « Nous allons nous inscrire dans la voie que le président a tracé, c’est-à-dire : solidarité gouvernementale, liberté de parole entre les membres du gouvernement et rester dans la droite ligne du projet présidentiel qui est de faire en sorte que rapidement les Maliens soient de nouveau fiers du Mali « a-t-il conclu.

Quant au ministre de la Justice garde des Sceaux, Me Mohamed Aly Bathily, il a expliqué que nul ne sera au-dessus de la loi et elle s’appliquera de manière égale à tous. « Nous allons, comme l’a dit le président, mettre fin à l’impunité, aux passe-droits qui sont à l’origine du dévoiement des institutions judiciaires et étatiques« , dira M. Bathily.

Tous les ministres étaient présents à ce premier conseil de ministres, sauf le ministre délégué auprès du ministre de l’Administration territoriale, chargé des affaires religieuses et du culte, Thierno Oumar Hasse Diallo. Celui-ci serait en déplacement en Belgique.

Sory I. Konaté

(stagiaire)

10 Septembre 2013