Partager

Le samedi 18 janvier courant, les cadres, les députés et les représentants des partis amis de l’Alliance pour la Démocratie au Mali (Adéma-Pasj) étaient réunis à l’hôtel Radison Blu pour les travaux de la rentrée parlementaire dudit parti. C’était sous l’égide du président du parti par intérim, le Pr. Tiémoko Sangaré.

Cette rentrée parlementaire a été l’occasion pour les participants de décliner les nouvelles orientations politiques de l’Adema-Pasj, d’échanger sur les institutions de la Républiques et leurs interactions, sur le fonctionnement de l’Assemblée Nationale, missions, droits et devoirs du député, sur la procédure de vote d’une loi, sur le fonctionnement d’un groupe parlementaire. Aussi, les participants ont-ils planché sur les recommandations des états généraux sur la décentralisation et des assises nationales sur le nord….

Ayant chuté de la place de première force politique du Mali pour se retrouver en position de troisième à l’issue des dernières législatives, l’Adéma a obtenu, selon le secrétaire chargé des élus de l’Adema-Pasj, l’honorable Timoré Toulenta, des résultats largement en deçà des attentes.
S’adressant aux nouveaux élus de son parti, M. Toulenta a déclaré: “vous entamez en ce moment une longue marche. Vous êtes les représentants du peuple et je ne doute pas que vous êtes bien outillés. Les hommes et les femmes ont placé leur confiance en vous. Ils attendent de vous le respect des valeurs qu’ils incarnent”.

Dans ses propos, le président par intérim de l’Adema-Pasj, le Pr. Tiémoko Sangaré, a souligné que la grave crise que notre pays a traversé a revelé beaucoup de faiblesses du parti. “La crise nous a permis d’appréhender les profondes mutations de nos sociétés. Que chacun ait à l’esprit les problèmes de la reconstruction du parti, le problème du retour du parti à ses valeurs, l’ancrage du parti….. Notre parti a été discrédité surtout par rapport à la gestion des 20 dernière années. Nous assumons notre part de reponsabilité, ceci en terme de succès comme en terme d’échec. Ce parti a pris beaucoup de coups et nous sommes convaincus que le fait d’avoir subi ces coups nous donnera des ressorts encore plus puissants et nous rebondirons”, a affirmé le Pr. Tiémoko Sangaré.

Le président Sangaré a rappelé que le 23 aoùt 2013 l’Adema-Pasj a décidé de soutenir le président élu Ibrahim Boubacar Keîta. Et qu’en application de cette décision le parti ne ménagera aucun effort pour chercher les voies et moyens d’aller à ce soutien de façon conséquente.
Comme orientation politique, le président par intérim de l’Adéma Pasj a précisé qu’il s’agira de travailler dans le cadre de la majorité parlementaire au sein de laquelle le parti donnera le meilleur de lui-même pour contribuer à l’atteinte des objectifs fixés par le président de la République.

Modibo KONÉ

Nouvel Horizon du 21 Janvier 2014