Partager

La transition malienne a définitivement pris fin hier lundi 2 septembre 2013 par une dernière session extraordinaire du conseil des ministres. Tous les membres du gouvernement avec à sa tête le Premier ministre Diango Cissoko étaient réunis sous la présidence du président de la République par intérim, Pr Dioncounda Traoré. Celui-ci a vivement remercié les membres du Gouvernement pour leurs efforts ayant conduit à la fin de cette transition avec l’accomplissement de la double mission de libération du nord et d’organisation de l’élection présidentielle. «Yes, we did it (oui, nous l’avons fait», a-t-il déclaré paraphrasant le fameux «Yes, we can de Barack Obama. Il les a invités à être fiers de l’oeuvre accomplie. La rencontre a permis au chef du gouvernement de dresser le bilan des actions menées par l’équipe gouvernementale. » A la date du 31 juillet 2013, les inscriptions budgétaires en dépenses sont exécutées à hauteur de 566,6 milliards F CFA pour une dotation de 1 465,1 milliards F CFA « , a déclaré Diango Cissoko.

Bamako, le 02 septembre 2013 au palais Koulouba. Le gouvernement de transition a tenu son dernier conseil des ministres sous la présidence de Dioncounda Traoré.

Bamako, le 02 septembre 2013 au palais Koulouba. Le gouvernement de transition a tenu son dernier conseil des ministres sous la présidence de Dioncounda Traoré.

C’est dans une ambiance bon enfant empreinte d’émotion que les ministres se sont retrouvés pour ce qui apparaît comme la dernière rencontre de l’équipe gouvernement conduite par le Premier ministre Diango Cissoko avec à la barre du navire Mali pendant 17 mois, Pr Dioncounda Traoré.

Dans son intervention à l’ouverture de ce Conseil, le chef du gouvernement a déclaré que ses premiers mots sont des « remerciements sincères « au nom de l’ensemble de l’équipe gouvernementale pour la confiance que le chef de l’Etat a placée en eux pour l’accompagner. » Sous votre sage et clairvoyante direction, le rétablissement de l’intégrité du territoire national aura été une réalité à partir de janvier 2013, grâce à l’action conjuguée des forces armées maliennes, des forces françaises, de celles du Tchad et de la MISMA, dans le respect de la légalité internationale », a-t-il indiqué.

Concernant les actions menées, le Premier ministre Diango Cissoko dira qu’en 2012, l’exécution de la loi des finances initiale a été perturbée entrainant une croissance négative. La situation s’est nettement améliorée en 2013. « Sur une prévision cumulée de 620,790 milliards f CFA, les réalisations de recettes du budget général à la date du 31 juillet 2013 se chiffrent à 613,783 milliards F CFA. Ainsi, à la date du 31 juillet 2013, les inscriptions budgétaires en dépenses sont exécutées à hauteur de 566,6 milliards F CFA pour une dotation de 1 465,1 milliards de F CFA « , a-t-il souligné. Et le Premier ministre d’ajouter qu’aucun prélèvement n’a été fait sur l’effort de guerre qui affiche, aujourd’hui, plus de 3 milliards f CFA domiciliés à la BDM.

Diango Cissoko a expliqué qu’en plus des deux principales missions assignées au gouvernement de transition, qui étaient le rétablissement de l’intégrité du territoire national et l’organisation d’élections libres et transparentes, le gouvernement a eu à faire face au défi de la gestion quotidienne des préoccupations des Maliens. C’est ainsi que tous les secteurs de la vie de la nation ont été couverts. » Le temps est venu de passer le témoin au gouvernement que le président élu nommera bientôt « , a-t-il déclaré avant d’ajouter que lui et tous les ministres se tiendront à la disposition des nouvelles autorités pour « une passation de pouvoir fluide et conviviale « .

Pour sa part, le président de la République par intérim, Pr Dioncounda Traoré a indiqué que c’est le hasard de l’histoire qui a fait qu’ils ont tous été appelés au service du pays. « Un pays qui ressemblait alors à un grand malade dont le pronostic vital était mince « . Il a souligné que les Maliens les plus optimistes, la Communauté internationale, malgré sa détermination et sa solidarité, avaient jugé que la mission était très compliquée.

Et Dioncounda Traoré de se réjouir que grâce à l’abnégation et à l’amour de la patrie, « par monts et par vaux, contre vents et marées » les membres du gouvernement sont restés une équipe solidaire, consciente des défis à relever. « Vous avez su rester des coéquipiers déterminés ! », a-t-il lancé sans auto-satisfaction mais fier des résultats atteints. Pr Dioncounda Traoré a alors témoigné avec émotion sa gratitude à ses collaborateurs. Une gratitude qui, a-t-il expliqué, n’a d’égale que la joie et la liberté des populations libérées des régions qui assistent avec soulagement au retour de l’administration, des services d’eau courante, de l’électricité, etc.

Pour terminer, le président de la République par intérim a conseillé aux ministres d’être fiers de l’œuvre qu’ils ont accomplie. » La nation saura se rappeler de votre mission. Soyez républicains et grands commis de l’Etat… Ne soyez pas surpris d’être attaqués dans les prochains jours dans la presse. Soyez fiers de faire la une d’une certaine presse qui n’a rien trouvé qu’à parler du train qui arrive à l’heure. Seules les personnes insignifiantes ne sont pas vilipendées. Il y a une vie avant le gouvernement, il y a une vie pendant le gouvernement et il y aura une vie après le gouvernement « , a-t-il déclaré avant de les féliciter vivement pour le travail accompli en un temps si court.

En véritable parrain de l’équipe qui a dirigé la transition, Dioncounda Traoré dira à ses interlocuteurs de continuer à se battre pour le Mali et pour les leurs en priant pour la patrie commune.

Signalons que le Premier ministre a remis un rapport de missions de la transition au président de la République par intérim.

Bruno D SEGBEDJI

03 Septembre 2013.