Partager

Saviez-vous pourquoi la France a élu le général ver de Guinée à la magistrature suprême ? Eh bien voici les vraies motivations émanant des services de renseignements français : personnalité indécise, furtive, irresponsable, complexée, sans parole d’honneur, et aimant le double jeu.

C’est dire que la France voulait un président qu’elle peut manipuler à sa guise. «Sous la transition (1991), ATT n’a pas montré une grande capacité dans la gestion de l’Etat. Il est indécis, ne tient pas promesse. C’est une marionnette». Chirac et son Premier ministre Dominique De Villepin étaient ravis : «Nous avons besoin d’une marionnette».

Questions

Pourquoi ATT a accepté l’ouverture d’un consulat libyen à Kidal (Mali) ?
Pourquoi a-t-il remis la somme de cinquante (50) millions de FCFA aux bandits armés de retour de Libye ?
Pourquoi ATT a-t-il supprimé le visa d’entrée au Mali pour les Iraniens ? ATT et Iyad Ag Aly ont leurs noms liés à toutes les affaires tordues au Nord du Mali.

Pourquoi le général Amadou Toumani Touré n’a-t-il pas désarmé les rebelles de retour de Libye ?
Que sont devenues les nombreuses armes collectives et individuelles amenées par les combattants libyens restés à Kidal ?
Que répondent-ils des fonds ayant servis aux paiements de rançons des otages français, retrouvés dans les mains de la famille ATT ?
Que répondent-ils lorsque l’initiateur du slogan : «si tu bouffes, tu paies» fait une volte-face en arguant qu’il ne veut humilier personne. La suite ! Les marchés publics sont attribués à un groupe restreint d’amis et de parents qui, au lieu d’investir dans le circuit productif au Mali, préfèrent placer les millions frauduleusement acquis dans les banques étrangères ?

Le fils d’une Ministre d’ATT s’est fait arrêter à l’aéroport de Sénou (Bamako) avec une mallette contenant plusieurs dizaines de millions de FCFA.
Que répondent-ils s’agissant de la nomination de Ibrahim Bocar Bah, qui après avoir pillé la Banque de Développement du Mali (BDM) sous le régime du général Moussa Traoré, nommé ambassadeur du Mali à Bruxelles auprès de l’Union Européenne a surpris plus d’un et inspiré l’un des groupes de Rap (Tata Pound).
Pourquoi ATT a accepté de décorer Mohamed Saïdi qui doit huit (8) milliards de FCFA à la BHM, interdit de séjour en Cote d’Ivoire pour raisons de malversations financières ?
Que répondent-ils lorsque les 60 milliards de la casse de la BCEAO de Man (Cote d’Ivoire) ont été investis au Mali ?

Que répondent-ils quand ATT s’est servi du pouvoir pour s’enrichir.
Où étaient donc ces avocats du général à la parution du livre pamphlet ATTcratie : la promotion d’un homme et de son clan ? A la lecture de ce livre on s’aperçoit que le Mali avait un président irresponsable qui avait installé un Etat voyou. Les ennemis de notre pays peuvent soutenir ATT et demander son retour à Bamako.

La Rédaction

L’Inter de Bamako du 3 Février 2014