Partager

Des combats se poursuivaient lundi à Bentiu (nord-est), capitale de l’État pétrolifère d’Unité que l’armée sud-soudanaise tente de reprendre depuis la veille aux rebelles de l’ancien vice-président Riek Machar, malgré des pourparlers à Addis Abeba pour mettre fin au conflit au Soudan du Sud. Les troupes rebelles menées par Riek Machar, limogé en juillet 2013 par le président Salva Kiir, s’étaient emparés mi-avril de Bentiu, qui a changé plusieurs fois de mains depuis le début du conflit, déclenché mi-décembre entre troupes fidèles au président Kiir et celles loyales à M. Machar, sur fond de rivalité entre les deux hommes au sommet du régime sud-soudanais. Malgré les combats, les autorités sud-soudanaises ont répété lundi être attachées aux pourparlers de paix en cours à Addis Abeba destinés à trouver une solution politique durable au conflit au Soudan du Sud, qui jusqu’ici n’ont péniblement accouché le 23 janvier que d’un cessez-le-feu, jamais respecté. Selon l’armée sud-soudanaise, M. Machar est désormais terré en brousse, après avoir dû fuir Nasir.Le camp de M. Machar n’a pu être contacté depuis samedi. Durant sa visite vendredi au Soudan du Sud, M. Kerry – qui poursuivait lundi en Angola sa tournée africaine – avait agité la menace de sanctions ciblées – saisies d’actifs et interdictions de visa – contre MM. Kiir et Machar. AFP.