Partager

Salus populi suprema lex esto. N’ayant pas commenté la décision de justice concernant l’arrestation d’Amadou Aya Sanogo, je n’envisageait pas de commenter la probable mise en accusation du Président Amadou Toumani Touré.

Pourtant, il est bon que chacun sache ce que j’en pense.
Je pense que si l’Assemblée Nationale comme en dispose le Titre X de la Constitution, décidait à la majorité des 2/3 d’instaurer une Haute Cour de justice, ce serait une opportunité non seulement pour ATT de donner sa part de vérité, mais également pour le peuple malien celle de faire le procès et le bilan de 20 années de démocratie.

Peut-être comprendrions nous mieux pourquoi ATT a préféré envoyer tous ses soldats valides au Nord, prenant le risque de s’exposer à un coup d’État en restant lui-même sans protection. Était-ce par suffisance et trahison ? Ou était-ce par conscience que la défense de la patrie primait sur la protection de sa personne ? Sans doute saurons nous enfin qui sont les responsables de la mise en place du système de favoritisme qui a gangréné notre armée. Sans doute pourrions nous enfin savoir comment et qui organisait le vol et la destruction des armes de guerre. Peut-être saurons nous ce qui le poussait à refuser la guerre. La lâcheté ou la conscience des conséquences néfastes et durables pour le Mali ?

Ainsi, pourrions nous comprendre quels sont les facteurs et acteurs responsables de la déliquescence de l’Armée Nationale. Savoir enfin si c’est là où l’on est tombé qu’il faut regarder ou là où l’on a trébuché.

Est-ce les Accords d’Alger (2006) qui marquent la chute de l’armée ou est-ce celui de Tamanrasset (1991) ? Est-ce l’entrée d’anciens soldats libyens en 2011, ou est-ce l’intégration dans l’armée en 1996 de rebelles tels que Iyad, Bahanga, Fagaga et autres qui trahiront par la suite pour devenir les rebelles de 2006 ?

Chacun se pose des questions. Était-ce l’argent de la drogue ou les rançons occidentales qui alimentaient le terrorisme ? Ou bien les deux ? Qui bénéficiait de ce trafic ? Est-ce la chute de Khadafi qui annonce la chute du Mali ou est-ce la faiblesse de l’armée malienne ? Est-ce que les soldats étrangers entrés en territoire malien ont été désarmés entre la Libye, le Niger et l’Algérie ? Ou bien ont-il traversé ces territoires armés ? Avec l’aval de qui ? Ou bien ont-il parachuté leurs armes au Mali sans passer par ces pays ? Le régime français d’alors a t-il trahi le Mali au profil de groupes rebelles ? Ou était-ce juste du désintérêt ? Ou bien peu importait le Mali pourvu que Khadafi meure ? Ou bien est-ce le début d’une nouvelle ère de colonisation ?

Il sera également intéressant de savoir comment le signataire des Accords d’Alger, ancien rebelle maintenant devenu député deviendra juge et partie, puisque la Haute Cour de Justice est composée par les députés. Intéressant de voir un ex rebelle, jugeant un ex président.

Personnellement, si j’étais à la place du Président Touré, je verrais en la saisine de la Haute Cour de Justice une opportunité de laver mon honneur plutôt qu’un affront. Cela même si d’aucuns souhaiteraient que cela fut un affront car ils ont jugé d’avance. Je crois que l’histoire des hommes n‘a d’importance que dans la durée. Ainsi, le jour ou Soundiata triomphe de Soumangoro n’existe que parce que le jour où Soundiata a fuit devant Dankara Touman a existé. C’est ainsi que l’histoire se fait. Ainsi, assisterons nous sans doute au procès de la démocratie malienne, ce n’est qu’une petite défaite pour plus grande victoire, portant conseil aux générations futures. Dieu Veille.

Madani Tall

Bamako, le 29 Décembre 2013