Partager

“Mon ambition est de continuer à écrire avec les Maliennes et les Maliens une nouvelle page de l’histoire politique de notre pays en réalisant l’objectif fondamental de mon engagement constant : assurer le bien-être de toutes les Maliennes et de tous les Maliens”. Ces propos ont été prononcés par le candidat Amadou Toumani Touré en 2002 pendant la campagne électorale. Une fois élu, l’homme a mis en oeuvre son ambition programme contenu dans la lettre de cadrage.

Rappelons que le premier mandat de Amadou Toumani Touré a été ponctué par des efforts considérables et tangibles dans tous les secteurs, malgré un contexte sous-régional et international difficile et de nombreuses contraintes internes.

POURQUOI REELIRE ATT ?

Une fois à la tête du pays, les réalisations n’ont pas manqué et les défis étaient immenses. Il fallait les relever. La demande sociale était trop forte.

Dans moins d’une semaine, les électeurs vont se rendre aux urnes pour exercer leur droit de vote. Et pour cela, ils sont 8 candidats à briguer la magistrature suprême.

ATT s’est attelé à la modernisation de l’agriculture et à son développement. Un programme d’aménagements hydro-agricoles de 50.000 hectares sur 5 ans est déployé. Déjà 28.028 hectares ont été aménagés en maîtrise totale de l’eau et 28.125 hectares en maîtrise partielle de l’eau.

Dans le cadre de la modernisation de l’agriculture, 500 tracteurs et accessoires ont été importés dans le pays et mis à la disposition des paysans.

Aussi , ATT a manifesté une volonté inébranlable de moderniser le secteur privé. Des réalisations très importantes ont été effectuées.

Pour 2007, ATT a annoncé les couleurs. Il a promis la création de 50.000 emplois dans la Fonction publique, le bitumage de la route Bougouni-Sikasso.

Il est prévu aussi une plus forte croissance économique : 7% au moins par an. Il s’agit de faire du Mali une puissance agricole : aménagement de 103.356 hectares, promotion de la prévention et de la gestion des risques et des calamités agricoles, 3.000 hectares et 10.000 matériels post-récoltes.

Pour la promotion du secteur privé, il va élaborer et appliquer une loi d’orientation du secteur privé, mettre en place des dispositifs financiers en faveur des PME.

Ce sont autant de raisons qui doivent pousser les électeurs à voter ATT afin de lui permettre de parachever l’oeuvre commencée.

Mamadi TOUNKARA

24 avril 2007.