Partager

La fragilisation que connait le Nord-Mali suite aux attaques des rebelles a engendré l’une des crises humanitaires les plus catastrophiques que le Mali vit. Des milliers de personnes se sont séquestrées et privées d’approvisionnement en vivres, médicaments et autres denrées de première nécessité.

Le secteur privé et les opérateurs économiques, conscients de la gravité de la situation au Nord-Mali, ont décidé de proclamer leur solidarité aux victimes civiles et militaires. C’est ainsi qu’ils ont offert hier mardi 24 avril à la Croix-Rouge malienne 200 tonnes de riz d’une valeur de 65,5 millions de FCFA, destinés aux victimes civiles et une enveloppe 30 millions de FCFA pour les orphelins et veuves victimes de guerre. Ladite cérémonie s’est déroulée dans les locaux de la Croix-Rouge à Djélibougou, en présence du président d’honneur de l’institution, Adama Diarra et du représentant du CNRDRE, Lieutenant magistrat Modibo Tangara.

Prenant la parole au nom du secteur privé, le président du Conseil national du patronat du Mali, Mamadou Sidibé de déclarer : «L’acte que nous posons aujourd’hui s’inscrit dans la droite ligne de la volonté du secteur privé malien d’apporter son soutien au peuple malien, en particulier les victimes et militaires de la crise qui sévit au Nord de notre pays». Avant d’ajouter : «Nous, opérateurs économiques et travailleurs du secteur privé maliens regroupés dans nos organisations et organismes consulaires prenant la mesure du drame national qui est en train de se jouer au Nord, assurons les nouvelles autorités et l’armée malienne de notre soutien et notre disponible totale, pleine et entière pour un Mali un et indivisible».

Bandiougou DIABATE

Le 25 avril 2012