Partager

Le Mouvement vert jeune rouge estime que la situation actuelle du Mali interpelle tous les Maliens. Donc, pour sa résolution, il demande au gouvernement de fournir des informations sur les différents plans tant nationaux qu’internationaux de sortie de crise. C’est pourquoi, ses membres étaient hier, au Carrefour des jeunes face à la presse pour inviter le gouvernement d’éclairer la lanterne du peuple.

Cette conférence de presse était animée par le président du mouvement vert jeune rouge, Baba Yakaré Diakité. Lequel avait à ses cotés Ben Cherif Diabaté.

Pour Baba Yakaré Diakité, c’est par respect au principe de la démocratie que son association n’a pas voulu marcher contrairement aux pratiques des autres associations. Son mouvement préfère d’abord se confier à la presse afin de permettre au gouvernement de fournir des informations au peuple.

Il s’agit de donner des informations sur les résolutions et recommandations du groupe de contact de la CEDEAO à Ouagadougou le 7 juillet dernier. Aussi, sur les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Mali. De même le mouvement estime que le gouvernement doit édifier le peuple malien sur les préparatifs de la reconquête du septentrion malien.

A ce propos, il pense que le peuple n’a pas besoin de savoir les secrets militaires. Cependant, il est du devoir du gouvernement de rassurer le peuple sur l’état de la sécurité dans le pays. Car, a le croire, le citoyen doit avoir confiance en son armée. Et du coup s’assurer que chaque couche de la société joue sa partition dans le processus de sortie de crise.

Le président du mouvement souhaite savoir si l’Etat en cette période de crise que traverse le Mali fait des efforts pour améliorer les conditions de vie du citoyen. Et, s’il y a des efforts qui sont consentis, il faudra qu’ils soient ressentis dans le quotidien du citoyen malien. A le croire, si aujourd’hui, le problème est débattu ailleurs, c’est qu’il existe des scissions au sein de la classe politique et de la société civile.

Pour le conférencier, quand deux personnes se querellent, il faut forcément des gens pour les départager. Donc, les organisations communautaires interviennent conformément à la Constitution du Mali. Selon Baba Yakaré Diakité, son mouvement n’est ni pour ni contre le sommet de la CEDEAO, mais demande que le peuple soit édifié sur les conclusions de sortie de crise.

Et, cela lui permettra de mieux appréhender le sujet afin de jouer sa partition. Baba Diakité a précisé que depuis l’avènement de la démocratie jusqu’à nos jours, les gouvernements qui se sont succédés sont les mêmes. Puisqu’ils ne sont pas arrivés à résoudre le problème. Néanmoins, il attend de voir le gouvernement actuel à l’épreuve.

Falé COULIBALY

11 Juillet 2012