Partager

Le ministère de la Jeunesse et des Sports a organisé jeudi dans sa salle de conférence un point de presse. L’objectif était de faire part du programme mis en place par l’Etat pour arroser le 2e ballon d’or du Mali, des décennies après celui de Salif Kéita.

Le 1er février 2008, le peuple malien, meurtri par l’élimination douloureuse des Aigles à la Can « Ghana-2008 », pouvait trouver une source de consolation avec la désignation de son attaquant-vedette Frédéric Oumar Kanouté comme joueur africain de l’année 2007 par les sélectionneurs des équipes nationales africaines. Depuis, le pays n’avait pas eu l’occasion de fêter officiellement ce Ballon d’or pour raison de calendrier.

Maintenant que la saison footbalistique est terminée en Europe et que le joueur s’apprête à rentrer au bercail pour le début des éliminatoires combinées de la Can/Mondial-2010, l’Etat a trouvé le « moment opportun » de rendre hommage à l’homme. Et une commission dont des membres du ministère de la Jeunesse et des Sports, de la Fédération malienne de football font partie a été mise en place pour cette fin.

Mohamed Ould Salek et Amadi Bathily, conseillers techniques au ministère de la Jeunesse et des Sports et membres de la commission, étaient les animateurs de la conférence, qui a enregistré la présence du directeur national des sports et de l’éducation physique et de Moussa Bolly, chargé à la Communication au MJS.
Selon eux, l’idée répond à une promesse maintes fois répétée par les plus hautes autorités du pays : « le Mali reconnaîtra toujours le mérite ».

« Nous organisons cette célébration sur instruction du gouvernement et pour donner à ce ballon d’or toute sa valeur et réchauffer nos cœurs. L’Etat reconnaît le mérite des sportifs », a précisé Mohamed Ould Salek. Surtout que « le Ballon d’or a été acquis au nom du peuple malien et que Kanouté s’est toujours sacrifié pour le pays sans arrière-pensée », a avoué M. Bathily, qui a ajouté que « mieux vaut tard que jamais ».

Plusieurs activités sont prévues dans le cadre de la célébration de ce ballon d’or. Demain à 20 h 30, Kanouté et ses camarades seront reçus à l’aéroport de Bamako Senou par les autorités sportives. Sous forme de caravane, le beau monde attendu s’ébranlera pour la Tour de l’Afrique, où elle sera reçue par le maire de la Commune VI sous des notes musicales de divas maliennes.

A en croire A. Bathily, la Tour de l’Afrique est symbolique en ce sens que le trophée concerne un succès d’un Africain dans l’âme et d’un « digne fils du Mali ».

De la Tour de l’Afrique, la caravane se dirigera vers le monument de l’Indépendance, où les membres du gouvernement, le gouverneur et le maire du district réserveront à Kanouté tous les honneurs et la reconnaissance de la nation.

En compagnie d’un plateau musical doré, le Ballon d’or sera présenté aux fans de l’homme.
Le dimanche 25 mai, Journée de l’Afrique, une conférence sur « l’historique du Ballon d’or africain, la personne et les exploits sportifs de Kanouté » aura lieu au CICB.

Elle sera animée par les journalistes Mamadou Diarra et Djibril Traoré, membre de la commission média de la Confédération africaine de football, en présence du ministre Hamane Niang, de Salif Kéita, d’Habib Sissoko et d’autres illustres personnalités.

Cerise sur le gâteau, le même dimanche un concert de Mokobé au Stade omnisports Modibo Kéita sera « couplé » avec la célébration de Frédéric Oumar Kanouté. En plus du ministre de la Jeunesse et des Sports, beaucoup de vedettes du football malien y assisteront.


Ogopémo Ouologuem

(stagiaire)

23 Mai 2008