Partager

Il existe désormais au Mali un statut de l’entraîneur de football. Selon le président de l’Association Malienne des Entraîneurs de Football, Mamadou Moussa Diané, il s’agissait de mieux organiser le secteur des entraîneurs.

C’est en 1995 que l’Association Malienne des Entraîneurs de Football (AMEFOOT) a vu le jour. Sa mission, c’est de rapprocher les entraîneurs à travers des échanges d’expériences et le renforcement des capacités des hommes en noir. Depuis janvier 2006, un nouveau bureau a été mis en place, dirigé par Mamadou Moussa Diané. C’est lors du séminaire organisé en septembre 2006 à la Maison des Jeunes que les participants ont exigé de mettre en place le statut de l’entraîneur de football du Mali. Ce qui est fait aujourd’hui.

Mamadou Moussa Diané définit un entraîneur de football comme « étant une personne valide avec une connaissance théorique et pratique du football sanctionnée d’un diplôme ou d’une attestation jouissant de toutes ses facultés et disposant de temps pour entraîner« . Ce statut, dira-t-il, est créé sous l’autorité de la Fédération Malienne de Football. Ainsi, il existe quatre catégories d’entraîneurs.

Il s’agit du diplôme d’entraîneur licence C ou d’une attestation équivalente, du diplôme d’entraîneur licence B, du diplôme d’entraîneur licence A et du diplôme d’entraîneur Instructeur. Au Mali, il existe 14 entraîneurs instructeurs, 28 entraîneurs de licence A, 32 entraîneurs de licence B, 67 entraîneurs de licence C et 29 initiateurs. Ces chiffres concernent toutes les capitales régionales du Mali.

« Les diplômes correspondant aux entraîneurs de la licence C et de la licence B sont délivrés par la Fédération Malienne de Football et ses structures décentralisées au niveau des Ligues. La formation du 3ème degré est assurée par la Direction Technique Nationale et éventuellement par la Confédération Africaine de Football voire la Fédération Internationale Association de Football ou d’autres structures qualifiées. Pour les diplômes de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports, ils sont considérés comme titulaire de la licence B pour le cycle moyen et de la licence A pour le cycle supérieur. Mais pour la confirmation de leurs licences, ils doivent subir de stage de perfectionnement organisé par la Fédération Malienne de Football.

Les anciens footballeurs reconnus comme tels doivent bénéficier de stages spécifiques pour l’obtention de la licence C. Les anciens internationaux feront l’objet d’une attention particulière à l’occasion des stages
 » nous a précisé Mamadou Moussa Diané.

Avant d’ajouter que « tous les entraîneurs étrangers doivent fournir à la Direction technique nationale les preuves de leurs qualifications et faire face aux mêmes exigences de diplômes que les Maliens. Les entraîneurs obtiennent sur présentation de leur diplôme, une carte nationale délivrée par l’apposition d’un sceau avec tampon à la date par la Fédération. Cette carte permet aux entraîneurs d’assister gracieusement à tous les matches« .

Un entraîneur est chargé d’encadrer son équipe, de préparer les footballeurs sur les plans physique, technique, tactique et psychologique, de veiller à l’éducation et à la formation des joueurs dans le terrain et même hors du terrain. Il est également chargé d’élaborer un programme de préparation de son équipe et de présenter un rapport technique d’évaluation à la fin de saison.

« Les entraîneurs de la licence C interviennent au niveau des écoles et centres de football masculin ou féminin. Les entraîneurs de la licence B interviennent au niveau des clubs de 3ème, 2ème et 1ère division tandis que les entraîneurs de la licence A interviennent au niveau des clubs de 1ère division et des équipes nationales masculines ou féminines de football. Quant aux entraîneurs instructeurs, ils interviennent au niveau des clubs de 1ère division, des équipes nationales et la formation des entraîneurs » a souligné Mamadou Moussa Diané.

Pour mener à bien leur mission, l’Association Malienne des Entraîneurs de Football collabore avec la Fédération Malienne de Football.

Alou B HAIDARA

22 Février 2008.