Partager

Après GGB de Bakoré Sylla, GDCM de Modibo Kéïta et la Société Djigué SA de Amadou Djigué, qui ont mis, chacun, 1000 tonnes de riz à la disposition des commerçants détaillants à raison de 300 000 FCFA la tonne, les Etablissements Kouma & Frères, dont la Directrice générale est Mme Camara Assitan Kouma, viennent de faire leur entrée dans cette opération.

En effet, hier, dans la salle de conférences de la CCIM, les commerçants détaillants étaient venus nombreux pour écouter la bonne nouvelle.

C’était en présence du président de la CCIM, Jeamille Bittar, du Mouvement patronal des importateurs, Bakoré Sylla, du PDG de GDCM, Modibo Kéïta et du président de la Coordination du groupement des commerçants détaillants, Hama Aba Cissé.

C’est devant ce beau monde que Mme Camara Assitan Kouma a annoncé sa décision de mettre 1 000 tonnes de riz indien à la disposition des commerçants détaillants à raison de 300 000 F CFA la tonne, soit 300 F le kilo.

Les détaillants bénéficiaires de cette opportunité se sont engagés à vendre le riz au détail à 310 000 la tonne, c’est-à-dire 310 F CFA le kilo. Un prix qui cadre avec le prix plafond fixé par le gouvernement dans le contrat signé avec les opérateurs économiques bénéficiaires des exonérations sur l’importation du riz pendant six mois.

Les Etablissements Kouma & Frères, qui ne sont pas à leur première initiative dans le cadre des opérations du gouvernement, estiment que l’opération aura une répercussion sur les marchés.

A l’instar des autres importateurs, qui ont œuvré dans ce sens, la Directrice générale des Ets Kouma & Frères, en cédant le riz à raison de 300 000 F la tonne, renonce, par esprit de patriotisme, à réaliser des bénéfices sur cette quantité. L’initiative a été saluée, à sa juste valeur, par le président de la CCIM.

Selon Jeamille Bittar, en souscrivant à cet acte patriotique de haute portée, ces opérateurs économiques importateurs du riz ont renoncé, par la même occasion, à une enveloppe de 1,5 milliard de F CFA.

Y. Camara

13 Mai 2008