Partager

La cérémonie de lancement du programme Projet d’Appui à l’émergence politique des femmes de la région de Kidal s’est déroulée le vendredi dernier au Centre Aoua Keïta. Exécuté par l’ONG Effad sur financement du NED (National Endowment for Democracy), une fondation américaine qui appuie les actions liées à la bonne gouvernance et à la démocratie dans le monde, ledit programme vise à promouvoir la participation des femmes de la région de Kidal aux instances de décision.

Près d’une quarantaine de femmes issues de la société civile de la région de Kidal étaient venues rehausser l’éclat de cette cérémonie de lancement. Au présidium, Aïcha Belco Maïga, directrice des programmes de l’ONG Effad, avait à ses côtés le représentant du gouverneur de la région de Kidal, Mamadou Thiam, Cheik Fanta Mady Boiré, préfet de Tessalit, et Sékou Bah préfet de Kidal, ainsi que le maire de la commune urbaine de Kidal.

Ce programme, qui s’étale sur une période de douze mois, a pour objectif principal la participation accrue des femmes de la région aux instances de décision tant aux niveaux local et régional que national.

En effet, au Mali, il y a une réelle volonté politique affirmée au plus haut sommet et nettement soutenue par les partenaires techniques et financiers pour la promotion des femmes à toutes les sphères de décision politique. Les femmes maliennes doivent redoubler d’efforts pour améliorer leur niveau de représentation tant qualitativement que quantitativement dans les instances de prises de décisions, particulièrement celles du Nord qui traversent une période assez difficile.

Les résultats attendus du programme Projet d’Appui à l’émergence politique des femmes de la région de Kidal sont, entre autres, un meilleur positionnement des femmes de Kidal et de Tessalit sur les listes électorales ; une plus grande implication de ces femmes dans le processus de réconciliation, de paix et de médiation.

Rokia DIABATE

03 Juin 2013